Formation par l'agence Erasmus-France le 24 juin 2019: «Pourquoi s’engager sur des projets de m


Cette formation à Paris, à laquelle a participé Ayvita Vashkis notre volontaire en CES (Corps européen de solidarité, ex-SVE), a attiré à la fois des personnes qui veulent partir en volontariat et des représentants de structures qui souhaitent accueillir des volontaires.

L’événement a commencé avec un message vidéo de Gabriel ATTAL, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, sur l’importance pour les jeunes de la mobilité et du Corps Européen de Solidarité.

Béatrice ANGRAND, présidente de l’agence du Service Civique, a ensuite souligné l’importance de la mobilité, et pointé quelques défauts du CES :par exemple, il n’y a pas beaucoup d’offres d’emploi et de stages, et il faut soutenir l’esprit européen aussi dans les régions d'outre-mer, ils font partie de la France donc ils sont dans l’UE.

Ensuite une table ronde, autour de deux questions « Quels sont les enjeux de la mobilité européenne et de l’engagement solidaire pour les jeunes et les territoires ? et « Quelle vision stratégique pour le déploiement du CES ?», a réuni:

  • Fabienne METAYER - Chargée du secteur "Volontariat et stages" à la Direction générale "Education, Jeunesse, Sport, Culture" de la Commission européenne

  • Marie-Pierre VEDRENNE, qui vient d'être élue députée européenne, jusqu'à récemment directrice de la Maison de l’Europe de Rennes

  • Mathieu ROUMEGOUS - Directeur de l’Agence Erasmus+ France Jeunesse & Sport

  • Sabrina CADEAU - Référente régionale Europe et International Jeunesse à la Région des Hauts-de-France

Les points particulièrement retenus par Ayvita:

  • Le Parlement européen ne doit pas perdre de vue la solidarité quand il va voter sur le budget européen

  • Les jeunes veulent s'engager, il faut répondre à ce souhait.

  • La stratégie nationale de l'Agence Erasmus+ France est: développer le dispositif sur le territoire national et en particulier sur les territoires éloignés - lier les programmes Service civique - CES et Garantie Jeunes afin de créer un parcours pour les jeunes (par exemple un jeune fait une mission en Service civique, découvre ainsi le volontariat et après fait un volontariat européen).

  • Il y a des offres super de volontariat, mais peu de jeunes volontaires

  • Souvent les jeunes ne veulent pas s’engager à cause de l’environnement familial et de préjugés des parents (exemple « mon fils n’ira jamais en Roumanie ») et de manque de confiance en eux.

  • L’expérience de mobilité permet de créer une nouvelle personnalité, parce que "tu pars dans un pays où personne ne te connaît".

  • Une concurrence des dispositifs commence à apparaître (une partie des jeunes sont attirés par la Garantie jeunes).

  • Les meilleurs promoteurs de la mobilité auprès des jeunes sont les autres jeunes.

Après ça, un temps d’échange avec des personnes et des associations qui bénéficient du CES et d'Erasmus+. Les participants ont témoigné de leurs parcours et de leurs expériences dans ce domaine, et de ce que font leurs associations.

L’après-midi a été consacré à des ateliers thématiques (handicap, culture, sport, etc), animés par des témoins actuellement ou récemment volontaires ou en stage.

Ayvita, avec trois autres volontaires et la tutrice d'une volontaire, a animé l’atelier sur "Comment partir à l’étranger avec le CES". Si au début il n’y avait pas beaucoup du monde, à la fin la salle était pleine.

Ayvita a retrouvé au cours de cette journée des personnes rencontrées au cours de sessions de formation et rencontres précédentes pour des volontaires.


Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
alès agglo.jpg
Nîmes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png