• ciednimes

Les itinéraires culturels du Conseil de l’Europe


Déjà la fin des vacances mais voilà de nouvelles idées pour de prochaines pérégrinations à travers la France et l’Europe.

Après le périple cévenol de R. L. Stevenson avec son ânesse Modestine, nous poursuivons notre voyage en nous inspirant des itinéraires culturels labélisés par le Conseil de l’Europe.

Un Itinéraire culturel du Conseil de l'Europe ne constitue pas nécessairement un chemin physique destiné à être arpenté, mais peut prendre la forme d’un réseau thématique incluant des acteurs de la culture, tels que des musées ou des collectivités territoriales, regroupés en sein d’une association.

Ces ensembles culturels sont reconnus comme importants au titre de leur contribution dans la valorisation de l'histoire, du patrimoine et de la mémoire commune au sein de l'Europe et de l'intégration européenne, tout en s'inscrivant dans le domaine du tourisme culturel. Les Itinéraires en question doivent aussi correspondre aux valeurs fondamentales défendues et promues par le Conseil de l’Europe telles que la démocratie, les droits de l’Homme, les échanges entre les cultures.

Aujourd’hui il en existe plus d’une trentaine.

Le tout premier, le plus emblématique qui sillonne toute l’Europe est le chemin ou plutôt les chemins de Saint Jacques de Compostelle créé en 1987.

Les thèmes reconnus comme dignes d’intérêt sont très variés.

Il y a bien sûr les thèmes religieux.

Les pèlerinages : après celui de Saint Jacques c’est au tour de Saint Martin puis de saint Olaf et Sigeric dont la Via Francigena suit le périple de Canterbury à Rome. Les monuments religieux sont aussi labellisés : les sites clunisiens, les abbayes cisterciennes ou les sites casadéens ("de La Chaise Dieu", congrégation bénédictine). La Transromanica répertorie d’impressionnants monuments d’architecture romane dans 8 pays de la Baltique à la Méditerranée.

Il ne s’agit plus là d’un chemin à suivre mais du signalement de centaines de lieux à travers toute l’Europe.

Il existe d’autres itinéraires qui touchent un domaine de la religion plus délicat car il évoque un passé parfois douloureux. Ainsi « Sur les pas des Huguenots et des Vaudois » on suit l’exode des protestants français vers des pays plus accueillants, suivant ainsi les traces des Vaudois quelques siècles plus tôt. L’itinéraire européen du patrimoine juif évoque un passé riche, parfois méconnu et souvent sombre.

Les « grands hommes » ou dynasties ont aussi leur place : Charlemagne, Mozart, les Habsbourg, Charles Quint, Napoléon.

Les routes commerciales parfois empruntées par les armées conquérantes sont aussi tracées dans le patrimoine européen telles que la Via Regia, la plus ancienne et plus longue liaison routière qui depuis l’âge de pierre traverse l’Europe d’est en ouest sur 4500 km, la route des Phéniciens, celles des Vikings, la Ligue hanséatique. Les chemins de la vigne, de l’olivier ou encore du fer sillonnent également l’Europe.

L’art n’est pas oublié, en commençant par la culture mégalithique, l’art rupestre, l’héritage d’Al Andalus, la céramique, l'impressionnisme et Le Corbusier qui vient d’être labélisé en 2019.

Citons aussi des itinéraires plus originaux comme l’architecture des régimes totalitaires du XXe siècle ou une balade à travers les cimetières d’Europe ! Il y en a pour tous les goûts.

Ces chemins nous font voyager à travers toute l’Europe mais parfois aussi bien plus loin. Certains ne concernent que 3 ou 4 pays mais d’autres en représentent beaucoup plus, ainsi l’itinéraire de St Martin avec 39 pays couvre pratiquement toute l’Europe sauf la Russie. Les routes de l’olivier et celle des Phéniciens font le tour de la Méditerranée. Les chemins du vin vont jusqu’en Azerbaïdjan. Et le réseau « Art nouveau » a pour partenaire Cuba. Quant à Le Corbusier c’est jusqu'en Argentine (La Plata) et à Tokyo qu’il nous emmène.

Cette année cinq nouveaux "Itinéraires Culturels du Conseil de l'Europe" ont été approuvés, portant ainsi le programme à 38 itinéraires certifiés :

- La route de la Libération en Europe relie les principales régions parcourues par l'avancée des forces alliées occidentales dans la dernière partie de la Seconde Guerre mondiale (1944-45). Elle traverse le sud de l'Angleterre, traverse la Manche vers la Normandie et le nord de la France, et passe par la Belgique, les Pays-Bas et le nord de l'Allemagne jusqu'à Berlin.

- La Route européenne du patrimoine industriel révèle la dimension européenne de l'industrialisation avec 24 pays partenaires.

- Destination Le Corbusier : Promenades architecturales, cherche à mettre en valeur le travail et la réputation de Le Corbusier à travers six pays et trois continents.

- La Route du Rideau de Fer est une piste cyclable qui va de la mer de Barents (près du Cap Nord) à la mer Noire, couvrant plus de 10 400 kilomètres dans 20 pays, tant de l'UE (14) que de pays tiers (6). La Route vise à commémorer la division politique de l'Europe entre l'Ouest et l'Est avant 1989, mais pour l’instant seulement 12 pays ont adhéré à cet itinéraire

- Les Chemins de la Réforme représentent le processus de la Réforme protestante en tant que mouvement européen. L'objectif est d'établir un itinéraire culturel européen de la Réforme en identifiant, sélectionnant et reliant les sites du patrimoine culturel, les objets et les legs immatériels existants sur le thème de la Réforme en Europe centrale. Le réseau compte actuellement des membres dans 7 pays : Allemagne, Autriche, Italie, Pologne, République tchèque, Slovénie et Hongrie.

L’appartenance de la France à l’histoire, la culture et la mémoire européenne est largement mise en évidence. Aujourd’hui, 30 itinéraires sur les 38 certifiés en Europe traversent la France.

Pour Franck Riester, ministre de la Culture, « Le patrimoine matériel et immatériel est un des éléments majeurs de la construction d'une Europe de la Culture. Les itinéraires culturels du Conseil de l'Europe traversent les frontières et unissent les pays autour de thèmes communs. Je me félicite que la France soit le pays d'où rayonnent le plus grand nombre de ces circuits. » ... ... « Notre-Dame de Paris est à la croisée de 7 itinéraires : Itinéraire Saint-Martin de Tours, Itinéraire européen du patrimoine juif, Sites clunisiens en Europe, Via Charlemagne, Destination Napoléon, Routes des Impressionnismes, et la Route de la Libération en Europe. »

Parmi tous ces thèmes, il est facile d’en trouver un pour guider vos prochaines vacances!


Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
alès agglo.jpg
Nîmes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png