• ciednimes

Albanie et Macédoine du Nord: un pas vers l'entrée dans l'UE

Mis à jour : avr. 3


L'Albanie et la Macédoine du Nord viennent d'obtenir, le 26 mars, l'accord des chefs d'Etat ou de gouvernement européens pour l'ouverture des négociations en vue de leur adhésion à l'Union européenne. Cette ouverture leur avait été refusée en octobre 2019, certains pays de l'UE (France, Allemagne, Danemark et Pays-Bas) s'y étant opposés.

Cet accord a entraîné des critiques virulentes de certains partis d'extrême-droite (qu'ils critiquent l'UE ne vous étonnera pas, tout leur est bon!), au motif à leurs yeux que "en période de crise du Covid 19 la Commission européenne a mieux à faire que négocier sur l'entrée de ces pays des Balkans dans l'UE".

Qu'en est-il? En fait ces critiques ne reposent sur aucune réalité!!


Actuellement 5 pays (dont 4 des Balkans de l'ouest) sont reconnus comme candidats à l'adhésion à l'Union européenne:

- la Turquie depuis... 1999. Les négociations en vue de l'adhésion, qui avaient débuté en 2005, sont aujourd'hui au point mort.

- la Macédoine du Nord (appelée jusqu'en 2019 Ancienne République yougoslave de Macédoine) depuis décembre 2005.

- le Monténégro depuis décembre 2010. Les négociations en vue de l'adhésion ont démarré en juin 2012

- la Serbie depuis mars 2012. Les négociations en vue de l'adhésion ont démarré en janvier 2014.

- l'Albanie depuis juin 2014.

En quoi consistent ces "négociations"?

On voit par les dates ci-dessus que les négociations durent de longues années, sans aucune garantie qu'elles aboutissent: il ne s'agit pas de véritables négociations mais de la vérification, domaine par domaine (il y a 35 chapitres!), que le pays candidat progresse suffisamment vite vers l'intégration de "l'acquis européen" (toutes les règles et processus européens) dans son propre système économique et institutionnel, et que ces progrès se traduisent par des résultats concrets. Exemples: l'efficacité de la lutte contre la corruption, l'égalité femmes-hommes, ou l'économie de marché.

Le rythme des "négociations" dépend du degré de préparation de chaque pays candidat, une bonne préparation diminuant la complexité des questions à traiter.

Pour familiariser le pays candidat avec les procédures et les politiques de l'UE, dès qu'il est candidat (donc avant les négociations) un pays peut participer à des programmes européens et recevoir une aide financière: c'est la "stratégie de pré-adhésion". Ce soutien est destiné à aider ce pays à entreprendre les réformes politiques, économiques et institutionnelles nécessaires pour respecter les règles européennes.

Cette période de pré-adhésion est évidemment scrutée avec attention par la Commission européenne, comme une période-test. Cela assure une bonne continuité entre la période avant négociations et la période des négociations. et c'est cette période-test, si elle est positive, qui permet à la Commission européenne de proposer aux Etats membres de démarrer des négociations. Cette proposition a été faite il y a 11 ans pour la Macédoine du Nord et il y a 2 ans pour l'Albanie.

Jusqu'en 2019 la Grèce s'est opposée à toute négociation avec la Macédoine du Nord tant que ce pays revendiquait de porter le nom de Macédoine tout court, qui est aussi le nom d'une province grecque. Le nom de Macédoine du Nord a permis d'aplanir ce différend historique.



Quel est le poids de ces pays par rapport aux 27 ?

Les populations de ces deux pays sont respectivement:

- à peine plus de 3 millions d'habitants pour l'Albanie

- à peine plus de 2 millions d'habitants pour la macédoine du Nord.

Au total à peine plus de 1 % de la population totale des 27 (un peu moins de 450 millions d'habitants depuis le départ du Royaume-Uni).

Le démarrage des négociations gênera-t-elle les actions de l'Union européenne contre les effets de l'épidémie de Covid19 ?

Evidemment non, d'une part ce ne sont pas du tout les mêmes équipes qui sont concernées, d'autre part donner le feu vert au démarrage de négociations ne signifie absolument pas que ce démarrage sera rapide!

Au début le travail est d'ailleurs plutôt du côté des deux pays candidats. La Commission européenne a en plus déjà une bonne évaluation de la situation de ces deux pays, puisqu'il y a eu la période de pré-adhésion.

De toute façon l'action pour le Covid19 sera évidemment hautement prioritaire!!

Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage...

10 vues

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
alès agglo.jpg
Nîmes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png