Editorial : L'année de tous les dangers !


L'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République a été présentée comme une chance pour l'Europe, compte tenu de sa volonté de faire avancer l'intégration européenne. Mais elle ne peut avancer que si un noyau de pays importants partage les mêmes ambitions. Or, ce « moment européen » ne se réalisera pas tant que l'Allemagne, le partenaire historique de la France, restera paralysée par la constitution laborieuse d'un gouvernement de coalition: des progrès majeurs ont été faits mais Angela Merkel est toujours en phase de négociations. D'autre part, un certain nombre d’États de l'U.E. vont connaître des élections présidentielles ou législatives en 2018 : présidentielles en Finlande, Tchéquie, Irlande et Chypre (et en Russie... là guère d'incertitude); législatives en Italie, Hongrie, Slovénie, Suède et Lettonie. Compte tenu des sautes d'humeur des électorats, les mauvaises surprises ne sont pas à exclure, d'autant plus que les gouvernements autoritaires, eux, savent comment ne pas perdre les élections.

Par ailleurs, le gouvernement espagnol est accaparé par la crise catalane. Enfin, le gouvernement britannique est hors jeu, englué dans la recherche d'une sortie réaliste de l'imbroglio du Brexit.

Dans ces conditions, où trouver des partenaires pour faire avancer l'Europe de la défense, poursuivre l'union bancaire, améliorer la gestion des frontières extérieures, gérer humainement les flux migratoires, faire entendre la voix de l'Europe au Moyen-Orient, peser pour la prise en compte du changement climatique... ?

Mais le pire n'est jamais sûr et la période étant encore aux souhaits, on peut rêver d'une grande coalition pro-européenne en Allemagne, d'une marginalisation des partis europhobes en Italie, d'une majorité moins ultra-nationaliste en Hongrie, d'un président russe mieux disposé envers l'U.E...

Bonne et heureuse année à tous !


Frédéric BOURQUIN, président de la Maison de l'Europe de Nîmes


PS. Pour nous, le père Noël est passé en décembre : la Commission européenne nous a renouvelé sa confiance jusqu'en 2020 en tant que Centre d'information Europe direct.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe