20 jeunes de Nîmes et Alès à Preston (Royaume-Uni)

Afin de renforcer la dimension européenne dans l’enseignement supérieur du Pôle métropolitain Nîmes- Alès, les agglomérations de Nîmes et d’Alès ont attribué une bourse à 20 étudiants de 8 établissements d’enseignement supérieur pour partir 2 semaines à Preston, ville britannique jumelée à Nîmes depuis plus de 50 ans. Ce projet de séjour linguistique est né dans le cadre du Conseil de développement "Enseignement supérieur, formation professionnelle et recherche" de Nîmes-Métropole et son organisation a été confiée à la Maison de l’Europe de Nîmes – centre Europe Direct. Les jeunes sont partis lundi 19 février, accompagnés par Karima Naamar, professeur d'anglais au lycée Jean-Baptiste Dumas d’Alès et Klara Sabakova, notre jeune volontaire tchèque actuellement en Service Volontaire Européen à la Maison de l’Europe. Leur séjour s'est déroulé principalement à UCLAN, Université du Centre-Lancashire.

Klara a interviewé Iselys Rinaldi, une étudiante en beaux-arts qui a participé au séjour :

Pourquoi voulais-tu partir en Angleterre ?

C´était une occasion de voyager et de découvrir un pays que je ne connaissais pas, ainsi que d'améliorer mon anglais en rencontrant des Anglais ce qui m’a permis d’être immergée dans la langue et de découvrir la culture du pays. J’aime beaucoup voyager mais en tant qu’étudiante je n’ai pas les moyens de le faire souvent: donc ce voyage a été une opportunité que je ne pouvais pas laisser passer, surtout qu’il était tous frais payés. En plus je me suis rendu compte une fois sur place que mon niveau d’anglais était vraiment mauvais. On a découvert que même si l’on ne voyage pas très loin, le pays peut être vraiment différent.

Au bout d’une semaine, qu’est- ce que ce séjour t´a déjà apporté ?

Je ne vais pas rentrer bilingue, ça c´est sûr, mais le fait d’être vraiment confronté à la langue chaque jour et d’avoir à se forcer à parler anglais pour pouvoir communiquer permet quand même d´avoir un rythme, un rythme qui fait qu’on se force à penser en anglais et à chercher beaucoup de vocabulaire. Du coup c'est plus facile de s’en souvenir que si on les avait juste appris en cours et jamais mis en pratique.

Est-ce que tu penses que ça vaut le coup de partir pour seulement deux semaines, qu’est-ce que ça t‘apporte pour le futur ?

Deux semaines c´est très court, ça passe vraiment vite, mais au final c´est tout de même très utile et c’est bien parce qu'à notre âge en étant étudiants on n´a pas l’occasion de pouvoir beaucoup voyager parce que ça coûte cher: là ce qui est génial c’est que c´est payé par le Pôle Métropolitain Nîmes-Alès et organisé matériellement par la Maison de l’Europe.

Ça m´a vraiment confortée dans mon souhait de vouloir voyager et ça m´a donné envie de travailler mon anglais pour le perfectionner parce que je me suis rendu compte qu’il était vraiment mauvais et qu’au final je ne suis pas capable d´avoir une conversation avec quelqu’un comme je le voudrais. Donc ça m´a vraiment donné envie de le travailler plus ce que je ne fais jamais en France même avec les cours.

Qu´est-ce que tu penses du programme ?

Le programme est vraiment cool, c’est une formation donc évidemment on a des cours, on n’est pas là pour être en vacances mais au final il est bien organisé parce que on n’est pas tout le temps au campus et on a quand même beaucoup de temps pour nous et pour s’amuser et faire la fête. En plus, on nous avait organisé beaucoup de visites, beaucoup de sorties hors de la ville etc…

Et puis les cours ne sont pas lourds car ce ne sont pas des cours stricts et formels, ce sont des cours avec beaucoup d’interactions, beaucoup de partage et c´est plutôt fun. Le prof nous parle en anglais et non en français. On était mélangés avec des étudiants japonais et ça nous permettait de parler anglais en confrontant nos cultures sans forcément rester bloqué sur la culture anglaise: ils étaient dans le même cas que nous, c’est-à-dire des étrangers et du coup on a partagé la même expérience tout en ne venant pas du même endroit.

Le système éducatif là-bas n´est pas du tout le même qu’en France. C´est un immense campus réparti en plusieurs bâtiments. On était considérés comme de vrais étudiants donc on avait accès à la salle de sport, à la bibliothèque 24/24 – des salles de sport comme ça, ça n´existe pas chez nous. Ça m´a donné envie de venir pour six mois comme les Japonais. Et puis l’université nous a vraiment bien accueillis et intégrés au campus.

Dans le programme, il y avait aussi des soirées organisées par l’université dans des pubs, avec jukebox, et même un billet pour un concert local et une place de cinéma. On s’est vraiment beaucoup amusés! Je ne regrette pas d’être partie c’était vraiment super. J’ai pu faire de belles rencontres et partager de beaux moments de rires et d'échanges.

Et le meilleur pour la fin: je tiens à adresser un grand merci à nos accompagnatrices qui sont vraiment super !

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png