Trois journalistes assassinés en 1 an: dans une dictature exotique? Non, dans l'Union européenn

Le 6 octobre la jeune journaliste bulgare Viktoria Marinova a été assassinée, son corps a été trouvé dans un parc à Roussé, ville portuaire de 160 000 habitants du nord de la Bulgarie, au bord du Danube qui marque la frontière avec la Roumanie.

Le 30 septembre elle avait présenté sur la télévision locale TVN une émission sur de possibles fraudes aux fonds européens dont auraient bénéficié des élus locaux. Alors meurtre sur commande? Tout le monde y pensait, mais le 9 octobre un jeune marginal bulgare a été arrêté en Allemagne et a avoué avoir tué la journaliste, en étant sous l'emprise d'alcool et de drogues. Attendons les résultats de l'enquête.

Viktoria Marinova est la 3ème journaliste assassinée en 1 an dans l'UE, après Daphné Caruana Galizia à Malte en octobre 2017 et Jan Kuciak en Slovaquie en février 2018. Tous les trois enquêtaient sur des affaires de corruption liée à la destination ou à l'utilisation de fonds européens !

Le 8 octobre la Commission européenne a annoncé saisir l'Office de lutte anti-fraude européen (OLAF) sur d'éventuelles escroqueries aux fonds européens évoquées par la journaliste bulgare dans l'émission de télévision.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png