Rencontre avec la Fédération départementale des Comités de jumelages du Gard

Le 11 décembre le président et des membres de la Fédération des comités de jumelages du Gard sont venus à la Maison de l'Europe pour échanger et envisager des pistes de collaboration.

Les jumelages sont établis entre deux communes, qui signent une charte constituant la base du jumelage. Les comités de jumelages, généralement constitués en association, sont un groupe d'habitants qui souhaitent participer activement aux échanges entre les deux communes, ces échanges impliquant alors la population.

Certains jumelages sont administrés par les communes, sans qu'il y ait de comités de jumelage impliquant les habitants (exemple le plus notable: Nîmes).

Lorsque des comités existent (un comité par jumelage) ils travaillent évidemment en bonne coordination avec la commune, qui souvent leur apporte un soutien.

Le but de la Fédération des comités de jumelages est le partage d'expériences et de bonnes pratiques, ainsi que de formations sur les jumelages: comment les faire vivre dans la durée de façon active?

Actuellement c'est le comité de Laudun - l'Ardoise, présidé par Alain Duplan, qui est à la tête de la Fédération du Gard. Si une commune du Gard a plusieurs jumelages (par exemple Bagnols/Cèze en a 6, ces villes jumelles étant elles-mêmes jumelées entre elles ce qui en fait un vrai réseau), son "poids" dans la Fédération tient compte du nombre de ces jumelages.

Etaient présents le 11 décembre des comités de Bagnols/Cèze - Caissargues – Laudun-l’Ardoise – Salindres.

Les principaux risques et difficultés rencontrés par ces comités sont:

- peu de jeunes s'impliquent dans l'organisation des activités, même s'ils participent à ces activités. Les jeunes sont souvent appelés à quitter la commune pour leurs études et leur travail

- la langue est souvent vue par les habitants comme un obstacle, elle l'est surtout pour des langues peu pratiquées internationalement (polonais, tchèque, ...)

- les collèges et lycées peuvent être un élement moteur pour les jumelages, si le directeur et des professeurs s'impliquent. Les changements de personnel dans les collèges et lycées peuvent changer complètement cette situation, d'autant plus si les collèges et lycées recourent à leurs propres canaux d'échanges (Erasmus +) sans tenir compte du lien possible avec les jumelages de la commune

- la complexité des dossiers de demandes de subventions par l'Union européenne, dont Bagnols a cependant une bonne pratique

- le risque de disparition du soutien financier par la commune en cas de changement d'orientation politique (un comité a cependant obtenu une subvention pérenne sur la base du nombre d'habitants)

- le risque de désintérêt de la commune jumelle en cas de changement d'orientation politique de son équipe municipale.

La Fédération s'appuie beaucoup pour ses formations sur l'AFCCRE (Association française du Conseil des communes et régions d'Europe).

La Maison de l'Europe a présenté les relais, dans les institutions européennes, pouvant contribuer au développement et à l'animation des jumelages, et un Guide réalisé très récemment par la Maison de l'Europe de Toulouse.

La possibilité de bénéficier de l'accueil d'un jeune européen en Service volontaire européen, pour lequel la Maison de l'Europe est agréée pour l'accueil, l'envoi et la coordination, a particulièrement retenu l'attention des comités de jumelages. Ils y voient un bon moyen d'intéresser activement des jeunes de leurs communes.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png