Bientôt un fonds souverain européen d'investissement de 100 milliards d'euros ?


L'Europe réfléchirait au lancement d'un fonds souverain[1] européen de 100 milliards d'euros pour investir dans des secteurs stratégiques pour son industrie, notamment numérique. Ce fonds financerait le développement de champions nationaux pour répondre à la toute-puissance des « GAFA » (Google, Amazon, Facebook, Apple).

Ce « European Future Fund » ne représenterait certes que 3,5 % de la capitalisation boursière cumulée des quatre groupes des GAFA, mais souvent les fonds d'investissement permettent de rassurer et d'attirer d'autres investisseurs.

Ce fonds stratégique d'investissement se voudrait une réponse « aux moyens financiers sans précédent » dont disposent certains groupes étrangers qui peuvent ainsi éradiquer certaines industries européennes, incapables de rivaliser avec ces géants: les GAFA, mais aussi quelques grands groupes chinois comme Baidu, Alibaba et Tencent. « L'Europe ne dispose pas de tels groupes. Cela représente un risque pour la croissance, l'emploi et sur son influence dans des secteurs stratégiques clefs ».

Echo favorable en France et en Allemagne

Alimenté par les budgets des pays européens, le fonds prendrait des participations dans des industries jugées prioritaires. Une idée qui recueillerait un écho favorable en France, qui dispose déjà de la Banque publique d'investissement, et en Allemagne

La création de fonds souverains par les différents pays européens pour protéger leurs secteurs stratégiques avait été émise pour la première fois par le président Sarkozy lors d'un discours devant le Parlement européen en octobre 2008. Ces fonds souverains nationaux européens auraient pu se coordonner et donner une réponse à la grave crise mondiale qui venait de débuter, avait alors souligné le président français. Dans le sillage de la crise financière, de nombreux fonds souverains, asiatiques et de pays du Golfe, avaient pris des participations dans les banques européennes et américaines.

Retard de l'Europe

La création d'un fonds souverain européen d'innovation avait été évoquée en début d'année par un rapport du Forum économique mondial. Le rapport soulignait le retard de l'Europe (malgré des améliorations) par rapport aux Etats-Unis en matière de financement des entreprises innovantes.

Les Etats-Unis ne disposent pas de fonds souverain à l'échelon fédéral mais une vingtaine d'Etats (Alaska, Texas, Wyoming, Alabama…) ont lancé leurs fonds alimentés par les ventes de ressources naturelles (pétrole, gaz…). Ils sont investis sur les marchés traditionnels (obligations d'Etat, actions…) et n'ont pas pour vocation particulière d'investir dans le secteur technologique.

Le fonds souverain chinois « CIC », un mastodonte de plus de 940 milliards de dollars, investit hors de ses frontières et notamment dans la Silicon Valley.

Le plus gros fonds souverain au monde (actuellement un peu plus de 1 000 milliards d'€) est le "Government Pension Fund-Global (en norvégien Statens pensjonsfond Utland" qui a été créé par l'Etat norvégien pour faire fructifier ses revenus pétroliers et gaziers et apporter des ressources financières aux

[1] Un fonds souverain, ou fonds d'État, est un fonds de placements financiers détenu par un État ou un groupe d'Etats. Les fonds souverains gèrent l'épargne nationale et l'investissent dans des placements variés.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png