Conférence sur l’avenir de l’Europe

La Conférence sur l’avenir de l’Europe a été officiellement lancée dimanche 9 mai 2021 depuis le siège du Parlement européen à Strasbourg. Pour les citoyens européens, le coup d’envoi avait déjà été donné le 19 avril avec le lancement d’une plateforme numérique multilingue.


Le 9 mai à Strasbourg, après une vidéo introductive et un discours d’ouverture du président français Emmanuel Macron, les présidents du Parlement européen David Sassoli, du Conseil de l’Union européenne Antonio Costa (premier ministre du Portugal, qui assure la présidence tournante au 1er semestre 2021) et de la Commission européenne Ursula von der Leyen se sont exprimés, avant que la parole ne soit donnée aux trois co-présidents de la conférence : Guy Verhofstadt (député européen, belge, groupe politique Renew Europe) au nom du Parlement européen, Ana Paula Zacarias (secrétaire d’État aux affaires européennes du Portugal) en tant que représentante de la présidence tournante du Conseil de l’UE et Dubravka Šuica (Croatie), vice-présidente de la Commission européenne, chargée de la démocratie et de la démographie.

Un lancement très symbolique et protocolaire, donc, avec des interventions musicales, dans un siège strasbourgeois du Parlement européen déserté depuis de longs mois, par le recours massif aux réunions en ligne pour les députés européens et la tenue de sessions à Bruxelles, pour limiter les risques de transmission du Covid 19.


Voulue comme le cœur battant de la Conférence,la plateforme numérique est faite pour associer activement les citoyens européens à la préparation des décisions qui seront prises au terme de la démarche. Conçue pour créer un débat ouvert et transparent à l’échelle des 27 États membres, elle vise à inclure le plus grand nombre dans un processus participatif. Plus loin dans ce texte, nous rappelons comment y participer, c’est possible – et souhaitable – à tout moment, avec la possibilité de réagir à des propositions faites par d’autres personnes de n’importe lequel des 27 États de l’UE grâce aux méthodes numériques de traduction instantanée.


Pendant plusieurs mois, des débats, conférences et autres évènements sur l’avenir de l’Europe seront organisés dans tous les pays membres de l’Union. Les institutions européennes espèrent qu’une partie importante des événements pourront se tenir en présence de public.


En France, 50 citoyens tirés au sort devraient participer à trois jours de sensibilisation puis à deux jours de discussions. Leur synthèse nationale sera ensuite transmise au président Macron.


Les conclusions au niveau européen devraient être connues au printemps 2022, alors que la France assurera la présidence du Conseil de l’UE (janvier-juin 2022). Elles devront traduire les principales propositions et questions des Européens, sur les transitions énergétique et numérique, les frontières, la santé ou sur d’autres domaines. Certaines propositions pourront entrer dans le champ actuel des compétences européennes, d’autres pourraient nécessiter une réforme des traités.


La plateforme numérique, un outil essentiel, pour tous.

La plateforme numérique est multilingue et entièrement interactive : chacun peut y dialoguer et discuter de leurs propositions avec des citoyens de tous les États membres, dans les 24 langues officielles de l'Union. Les personnes de tous les horizons sont encouragées à contribuer par cette plateforme à donner forme à leur avenir, mais aussi à promouvoir cette plateforme sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #TheFutureIsYours. Vous pouvez accéder ici à la plateforme (notez cette adresse!): https://futureu.europa.eu

Principe essentiel de la conférence, une transparence totale sera assurée sur la plateforme : toutes les contributions et tous les résultats des événements seront collectés, analysés, contrôlés et rendus publics. Les idées et recommandations clés issues de la plateforme serviront de contributions aux panels de citoyens européens et aux sessions plénières, où elles seront débattues pour produire les conclusions de la conférence.

La plateforme s'articule pour le moment autour de 10 grands thèmes : changement climatique et environnement ; santé ; une économie plus forte, justice sociale et emploi ; l'UE sur la scène internationale ; valeurs et droits, état de droit, sécurité; transformation numérique ; démocratie européenne ; migration ; éducation, culture, jeunesse et sport ; « autres idées ».


Le rôle des Centres Europe Direct et des Maisons de l’Europe ?

Les Centres Europe Direct et les Maisons de l’Europe – et d’autres associations européennes, comme le Mouvement européen - sont des lieux de rencontres et d’animation de débats sur l’UE dans les territoires. Les Institutions européennes souhaitent qu’ils jouent un rôle actif dans la réalisation et l’animation des conférences sur l’avenir de l’Europe, sous leurs diverses formes.

La Maison de l’Europe de Nîmes vous encourage donc à émettre dès maintenant et à tout moment des idées et faire des propositions sur la plateforme numérique, cela en toute liberté. Il est toujours plus constructif de faire des propositions que de ronchonner dans son coin !


Vous avez la parole, prenez-la : votre avenir d'Européen est entre vos mains !

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe