Des jeunes du Vaucluse en stage Erasmus professionnel en Grèce en période de restrictions sanitaires



Les évolutions fréquentes des mesures (diverses en Europe …) de lutte contre la Covid-19 ne facilitent évidemment pas les envois de groupes de jeunes en stages professionnels Erasmus + ! Il faut trouver des « fenêtres » favorables et jongler avec les suppressions de vols, mais ce qui compte avant tout c’est la motivation des jeunes pour profiter de cette opportunité, dont ils voient bien l’intérêt pour eux. Cela leur fait accepter, si c’est nécessaire, quelques jours de confinement à leur arrivée sur place et des restrictions pour leurs sorties …


Un groupe de 9 jeunes du Vaucluse est ainsi en Grèce, à Kalamata, depuis le 4 mars. Kalamata, 60 000 habitants, est un port au sud-ouest de la grande péninsule du Péloponnèse. La région est réputée pour ses olives, maintenant protégées par une AOP européenne.

Les jeunes font leurs stages dans des secteurs très divers : communication via les réseaux sociaux, vente, cabinet infirmier, pâtisserie, menuiserie, administration, pharmacie. Ils resteront à Kalamata jusqu’au 7 avril.

Ces stages sont la première collaboration entre la Maison de l’Europe de Nîmes et deux MLJ (Missions locales jeunes) du Vaucluse : MLJ Grand Avignon et MLJ du Comtat Venaissin, dans le cadre de notre projet Erasmus + « EuroFormation III ».

Voici un petit témoignage d’une participante :


« Je m'appelle Leïla. Cela fait un peu plus de 3 semaines que nous sommes ici en Grèce. Nous sommes 9 jeunes venant d'Avignon, Carpentras et Monteux avec des projets professionnels très différents. Nos deux objectifs principaux sont : améliorer notre niveau d'anglais et découvrir un nouvel environnement professionnel. Mon intégration dans mon lieu de stage, dans une pharmacie, s'est faite rapidement, l'équipe dans laquelle je travaille est très sympathique et tellement ravie d'accueillir pour la première fois des stagiaires, qui plus est des Français! Ils sont toujours de bonne humeur et prêts à nous donner de bons conseils.

Partir à l'étranger dans une situation de crise sanitaire mondiale n'est pas des plus faciles. C'est un véritable défi pour nous, les jeunes ! À cause des restrictions dues à la crise sanitaire nous ne pouvons pas sortir de la ville ni prendre part à des activités collectives. Cependant, nous avons pu faire beaucoup de rencontres, notamment des volontaires qui habitent comme nous la résidence universitaire ; ils viennent d'autres pays, ce qui nous permet d'échanger de façon enrichissante avec eux. Cependant, il y a beaucoup de Français aussi ! Nous avons régulièrement des échanges avec l’association KANE, qui est notre partenaire sur place.


Il est assez facile de se repérer dans la ville, de sortir, de commander à manger également. Comme les restaurants sont fermés, l'application "eFood" est devenue notre meilleur amie pour goûter aux spécialités grecques ! Nous avons aussi la chance d'être très bien situés : nous sommes logés à quelques mètres de la marina et du port de Kalamata. Nous sommes également proches du centre-ville et du centre historique, "Old Center", avec son petit château, "the Castle". Kalamata est connue notamment pour sa joie de vivre, ses festivités, ses nombreux hôtels, discothèques, restaurants… évidemment nous ne pouvons pas beaucoup en profiter en ce moment mais c’est la même chose chez nous ».


à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe