Discours sur l’état de l’Union européenne le 16 septembre 2020



Mercredi 16 septembre, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a tenu son premier discours sur l’état de l’Union * devant le Parlement européen. La Maison de l’Europe de Nîmes avait à cette occasion lancé une invitation à un « petit déjeuner – transmission de ce discours » dans la plus grande de ses salles. L’invitation a été envoyée à l’équipe interne (salariés, volontaires européens), aux adhérents, ainsi qu’à une quarantaine de partenaires (référents internationaux d’établissements scolaires, journalistes, collectivités territoriales). Une vingtaine de personnes ont répondu positivement à l’invitation.


Déroulement :

8h45

- Michael Stange a accueilli les participants et a introduit le sujet. Notamment pour les volontaires européens, ce Discours sur l’état de l’Union était une nouveauté

- Il a brièvement rappelé le rôle des Institutions européennes en se focalisant sur la Commission européenne et la fonction de la présidente Ursula von der Leyen

- Avant le discours, il a également rappelé quelques objectifs du programme de travail de la Commission en place depuis l’été 2019.

9h15 – 10h30

- Transmission du discours

10h30 – 11h

- Échanges et débat

Quelques points à retenir de l’échange et débat après le discours :


La forme :

- Il n’était pas possible de suivre le discours en VO avec des sous-titrages, seules des traductions simultanées dans une langue étaient proposées : puisque la Présidente Von der Leyen s’exprimait en trois langues (allemand, anglais ou français suivant les sujets), il aurait été préférable de pouvoir suivre le discours en version originale avec des sous-titrages dans une langue au choix. Suivre le discours en traduction simultanée enlève beaucoup de l’intensité et du contenu du message. Pour un tel discours, ce ne sont pas seulement les mots qui comptent mais également la façon dont ils sont exprimés et l’expression de l’orateur

Le contenu :

- La majorité des participants ont trouvé ce discours très intéressant et « réussi ».

- L’ordre dans lequel la Présidente a abordé les sujets a été critiquée : l’économie et l’emploi se sont trouvés en deuxième position du discours (après la situation créée par l’épidémie de Covid 19), et l’État de droit et le Pacte vert n’ont été abordés qu’après. Dans « l’Europe dans le monde », elle a d’abord traité le sujet de la Biélorussie (Belarus) avant de parler du différend entre la Grèce, la Turquie et Chypre en Méditerranée orientale

- La thématique de l’économie a pris une ampleur prépondérante dans le discours

- Il a été apprécié de fixer des objectifs encore plus ambitieux pour le Pacte vert

- Le sujet du leadership européen a été débattu. La volonté de la Présidente de passer à la majorité qualifiée pour une majorité de décisions en politique extérieure a été saluée par nos participants

- Sur le thème des migrations, les participants ont apprécié les paroles mais souhaitent des actes concrets. « Cette misère existe depuis 5 ans et peu d’actions ont été réalisées par l’UE »

- Il a été regretté que la citoyenneté européenne, la jeunesse et Erasmus+ n’aient pas été abordés

* La Commission européenne a trouvé pour désigner ce discours un acronyme très vilain : SOTEU, pour State Of The European Union...

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png