L’actualité de nos volontaires en Europe


La Maison de l’Europe de Nîmes est agréée pour recevoir des volontaires européens à Nîmes et environs. Elle l’est également pour envoyer des jeunes de sa zone d’activité en mission de volontariat dans le cadre du programme « Corps européen de solidarité ». Pour informer les jeunes sur les possibilités de mobilité en Europe elle organise régulièrement des réunions (en ce moment c’est en ligne et ça présente certains avantages pratiques, le vrai contact en moins bien sûr). Dans ce qui suit vous trouverez une information sur le départ en Grèce ces jours-ci de deux jeunes du Gard et trois témoignages de jeunes volontaires sur l’expérience qu’elles vivent (apparemment les filles sont plus voyageuses que les garçons) : deux en Pologne (à deux endroits différents) et une en Lettonie.


Deux jeunes du Gard partent en Grèce pour 2 mois

Esther, Tarik et Myrto à la Maison de l'Europe. Myrto tient un drapeau grec et un document sur son pays

C'est le grand jour pour ces deux jeunes ! Samedi 1er mai, Esther, 27 ans et Tarik, 23 ans, qui habitent le Gard, partent pour 2 mois en Grèce, à Xylokastro, pour une mission de volontariat dans le cadre du programme Corps Européen de Solidarité. Ils aideront la municipalité de Xylokastro à préserver et améliorer son environnement, notamment pour la protection de la pinède en bord de plage (Xylokastro est sur la rive sud du golfe de Corinthe). Ce programme de l'Union européenne leur permettra de vivre une expérience à l'étranger dans de bonnes conditions puisque l'hébergement, la restauration, le voyage aller-retour (sur la base d'un forfait), l'assurance santé et l'argent de poche sont pris en charge. Nous remercions Myrto, volontaire grecque que nous avons accueillie il y a quelques mois pour une mission à l’IFME de Nîmes et qui prolonge son séjour à Nîmes par un Service civique au Département du Gard, pour son soutien linguistique et culturel dans la préparation de ces deux jeunes au départ. Merci aussi à notre partenaire, le Centre social Pierre Mendès-France de St Quentin la Poterie (labellisé EURODESK, point d’information pour la jeunesse) pour son accompagnement précieux ! En 2020 deux jeunes du Gard avaient fait une mission à Xylokastro, ils l’avaient prolongée à cause des restrictions sanitaires en France et des difficultés de voyage correspondantes. Témoignage de Nancy, depuis la Pologne

Nancy Clementi est assistante pédagogique dans un lycée de Nîmes. Depuis fin août 2020 elle est à Szczecin, ville de 400 000 habitants du nord de la Pologne, toute proche de la frontière avec l’Allemagne, où elle vit une expérience de 10 mois dans le cadre du Corps européen de solidarité. Elle a pris pour cela une année sabbatique. Ses missions de volontariat sont d'ordre éducatif, dans une école: promouvoir le volontariat, la mobilité, la solidarité, développer et/ou soutenir des activités de développement social (jeux, arts plastiques, musique, …) et des activités culturelles (parler de son pays, de sa culture, soutien linguistique en français ou en anglais…). Elle nous a envoyé un témoignage vidéo de sa vie à Szczecin, où elle loge avec d’autres jeunes: une Polonaise, une Portugaise et une Ukrainienne. La vidéo a été tournée au long des derniers mois. Elle dure un peu plus de 5 mn, vous pouvez la voir avec le lien : https://www.youtube.com/watch?v=KpbFN1IAhx8



Témoignage d’Émeline, depuis la Pologne également

Émeline et ses nouvelles amies: trempette courageuse dans la Baltique en fin d'hiver, brrrrr ! Émeline est tout à droite


Émeline, qui habite Bernis près de Nîmes, est arrivée en Pologne il y a un peu plus d'1 mois. Après des études de mode et d’arts appliqués, elle a déjà beaucoup roulé sa bosse, jusqu’en Asie du sud-est (en volontariat) et en Nouvelle-Zélande, où elle a occupé plusieurs emplois.

Elle restera 12 mois en Pologne. Elle a été intéressée par cette expérience lors d’une réunion en ligne sur les mobilités en Europe organisée par la Maison de l’Europe.

Elle répond aux questions de Léonie, de la Maison de l’Europe :

Parle-nous de toi. Où te trouves-tu actuellement et pourquoi ?

Je m'appelle Émeline, j'ai 27 ans. Je suis actuellement à Gdańsk, dans le nord de la Pologne. Je suis volontaire dans une association qui s'appelle Morena. Je suis partie par le programme CES (Corps européen de solidarité) de l'Union européenne.

Comment s’est passé ton voyage ?

Mon voyage s'est bien passé. J'ai pris un train pour Paris puis un avion pour Gdańsk. J'ai seulement eu besoin de montrer un test PCR négatif à l'aéroport.

Quel a été ton premier sentiment quand tu as posé le pied en Pologne ?

Mon premier sentiment à été de la curiosité, je voulais découvrir comment était la vie ici, faire connaissance avec des habitants.

Décris-nous où tu vis

Je vis dans un grand bâtiment typique, qui est une ancienne clinique. Les deux premiers étages sont occupés par les bureaux des membres de l'association. Je loge au troisième étage avec une Ukrainienne en mission de longue durée et un Portugais en mission de courte durée (2 mois).

Quelles sont tes missions de volontariat ?

Mes missions sont très variées. Je donne des cours de français pour le niveau débutants et le niveau plus avancé. J'anime des conversations en anglais pour ceux qui voudraient améliorer leur niveau. Je prépare des présentations sur la France et sur le volontariat pour informer les lycéens. Et on devrait bientôt organiser des ateliers créatifs pour les habitants du quartier.

Décris-nous 3 moments marquants depuis ton arrivée…

Le moment le plus marquant a été « Morsowanie ». Une Polonaise nous a fait découvrir cette tradition locale qui consiste à se baigner dans la mer (très) froide en hiver ou début de printemps pour activer le système immunitaire. Voir la photo.

On organise régulièrement des repas internationaux, chacun cuisine une spécialité de son propre pays. On partage des informations sur nos cultures, on apprend toujours énormément sur le monde pendant ces événements.

J'ai aussi beaucoup aimé visiter la ville, l'architecture et la nature sont très différents de ce que j'ai l'habitude de voir.

Enfin… quelles sont tes attentes pour les prochaines semaines..?

Pour les prochaines semaines, j'espère rencontrer encore de nouvelles personnes, découvrir de nouveaux lieux autour de Gdańsk et développer plus de compétences dans mon travail.

Émeline et ses nouvelles amies, soleil bas de fin d'hiver. Émeline est la 3ème en partant de la gauche



Témoignage d’Alyzé, depuis la Lettonie


Alyzé, 21 ans, originaire de la région de Toulouse et venant d’obtenir une licence de droit, est en volontariat européen en Lettonie à Ādaži (à 20km de Riga, la capitale) depuis le mois d'octobre 2020. Son organisation d'accueil est l'école Privātā vidusskola ĀBVS qui s'inspire de la pédagogie Waldorf.

Toulouse est bien loin de Nîmes, mais c'est notre ancienne volontaire lettone Ayvita qui a déposé le projet d’accueil en volontariat pour l'école (qui était son école et son organisme d'envoi quand elle est venue en France) et qui est la tutrice d’Alyzé. Cela explique que ce soit la Maison de l’Europe de Nîmes qui ait été l’organisme d’envoi d’Alyzé : les réseaux des connaissances sont efficaces, y compris par-dessus les frontières !

Ses missions en général: soutenir les enseignants dans leur travail avec les élèves de l'école maternelle, dans les activités du quotidien et les activités créatives ; faire connaître et promouvoir la culture française et le programme Corps européen de solidarité.

Son projet dure 10 mois. Elle vit en colocation avec une volontaire autrichienne. Elle est à un plus de mi-parcours de son séjour. Ne parlant pas le letton elle utilise constamment l’anglais.

Elle témoigne de son expérience, qu’elle trouve très positive, dans une courte vidéo (moins de 4 mn) que vous pouvez voir sur : https://youtu.be/rLqaZFxB3Vw


à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe