top of page

L’Europe nous impose de traduire nos cartes d’identité en anglais ! Vraiment ?

Depuis l’été dernier, un nouveau format harmonisé de carte d’identité est devenu obligatoire dans tous les États membres de l’UE.

En France, cela a suscité l’indignation de certains, même l’Académie française s’en est émue, dénonçant le fait que toutes les mentions présentes sur ces nouvelles cartes sont traduites en anglais : ce serait une atteinte à l’identité française, une soumission symbolique à la mondialisation et une attitude prétendument autoritaire de l’UE, qui imposerait cette traduction alors même que le Royaume-Uni a quitté l’Union !

Qu’en est-il vraiment ?

Des cartes d’identité harmonisées à l’échelle de l’UE …

Le 20 juin 2019, le législateur européen a adopté un règlement visant à harmoniser le format des cartes d’identité au sein des États membres de l’UE, dans l’optique de renforcer la sécurité de ces documents. Cette loi européenne, d’application obligatoire, a donné un peu plus de 2 ans aux États membres pour se préparer : c’est à partir du 2 août 2021 que les nouvelles cartes d’identité sont entrées en circulation.

Techniquement, ces cartes d’identité « nouvelle génération » contiennent des informations biométriques sur leur porteur (deux empreintes digitales), mais aussi une puce et une signature électroniques, dans le respect de la législation européenne relative aux données personnelles.

Visuellement, la carte d’identité a désormais un petit format, fait apparaître le drapeau européen et comporte certaines mentions en langue étrangère.

… mais le choix des langues utilisées est laissé aux États membres !

En effet, le règlement précise bien que la carte « porte le titre « Carte d’identité » ou un autre intitulé national reconnu dans la ou les langues officielles de l’État membre de délivrance, ainsi que les mots « Carte d’identité » dans au moins une autre langue officielle des institutions de l’Union ». Autrement dit :

  • Le règlement n’impose que la traduction du titre, et pas de toutes les mentions présentes sur la carte ;

  • Les États membres ne sont pas obligés de traduire le titre en anglais : ils peuvent choisir l’allemand, l’espagnol, le croate, le letton, ou même plusieurs des langues officielles de l’UE s’ils le souhaitent !

La décision de produire la carte d’identité française en format bilingue français-anglais, est appartient aux autorités nationales.

D’autres États membres, comme l’Allemagne ou l’Autriche, ont choisi une traduction intégrale des cartes en anglais et en français, en plus de l’allemand. En revanche, Chypre a choisi de ne traduire ses nouvelles cartes qu’en anglais, en plus de ses deux langues nationales , le grec et le turc.


Plus d’informations :


Source : Commission européenne/ les décodeurs de l’Europe

Kommentare


à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
bottom of page