top of page

La Conférence sur l’Avenir de l’Europe fera-t-elle émerger des pistes intéressantes ?

L’Union Européenne espère que de nombreuses personnes et groupes se connecteront sur la plateforme numérique de la Conférence sur l’avenir de l’Europe disponible depuis avril (pour le français: https://futureu.europa.eu/?locale=fr) et créeront de l’intelligence par le dialogue et la compréhension mutuelle. Une idée magnifique et très collaborative, un mot furieusement « tendance » !


La technologie permet de traduire d’une langue à l’autre les contributions et les idées, immédiatement et assez correctement, la plateforme fournit un espace commun où chacun peut développer ses propositions, ses critiques et ses arguments. L’intelligence artificielle classe les contributions et les regroupe à sa façon, vous pouvez ainsi si vous le voulez être informé en temps réel de contributions sur votre thème préféré, et en commenter d’autres avec chaque fois un bip sur votre smartphone.


Peut-être volontairement pour ne pas dérouter les utilisateurs, la Commission européenne s’est assez largement inspirée des interfaces des réseaux sociaux, notamment Facebook, familières pour beaucoup d’utilisateurs.

Comme souvent il faut d’abord s’identifier, on peut se connecter soit en créant un compte (c’est assez simple), soit en passant par les GAFA « comme d’habitude ». L’UE rémunère donc involontairement ceux contre l’hégémonie desquels elle lutte par ailleurs …


Tout cela pose des questions : quelles personnes vont se connecter, et lesquelles à l’évidence ne le feront jamais ? quels sont les biais produits par l’outil lui-même ? l’intelligence artificielle utilisée pour classer les contributions est-elle plus neutre que celle de Twitter ou de Facebook ?


Se promener dans le site est instructif. On annonce que tout est traduit dans votre langue, mais il faut trouver une ligne écrite en tout petit, comme dans les contrats d’assurance, tout en haut de la page, qui indique:« Montrer le texte traduit automatiquement » Sinon, vous ne verrez quasiment que des contributions en anglais. Une amélioration à apporter, peut-être... on peut la suggérer comme une contribution sur la plateforme !!


Le président de la Maison de l’Europe, médecin et passionné par l’informatique, s’est très vite lancé sur la plateforme, et il a visité le thème « santé » (intérêt professionnel!). C’est presque une copie de Facebook (on suit, on approuve, on commente…). Pour aller plus loin, il a regardé les trois contributions les plus suivies

· European Longevity Initiative, (Comment vivre plus vieux)

· European ME Coalition, (Recherche sur la fatigue chronique)

· European trade Union Corporation (Droits des travailleurs)

Puis les trois les plus approuvées :

· European Longevity Initiative (Comment vivre plus vieux)

· Initiative European trade Union Corporation (Droits des travailleurs)

· European ME Coalition (Recherche sur la fatigue chronique)

Enfin les trois les plus commentées :

· European Longevity Initiative (Comment vivre plus vieux)

· Stop daylight saving time change: Adopting astronomically correct time and optionally mandate moving opening hours to 1 hour earlier. (Arrêtez le changement d'heure d'été / hiver: adoptez l'heure astronomiquement correcte et obligez éventuellement à déplacer les heures d'ouverture à 1 heure plus tôt.)


Globalement, vu de l’utilisateur, la Commission semble avoir recréé son propre Facebook. Pourvu qu’elle ait autant de succès !


Pour le moment, comme pour les réseaux sociaux, les « contributions » sont surtout des expressions fantaisistes ou de colère, venant pour ces dernières d’opposants ou de complotistes de tous poils, qui déversent leur rancœur dans ce réceptacle commode.

Cela était prévisible et a certainement été pris en compte par les organisateurs de cette gigantesque consultation.


En attendant que des propositions plus élaborées émergent, et elles émergeront mais cela demande plus de temps que de réagir impulsivement, la Maison de l’Europe de Nîmes et le Mouvement Européen du Gard ont lancé des réflexions sur le sujet de cette Conférence, dans le but de faire des propositions collectives, et commenceront très bientôt à animer des « dialogues citoyens » pour inciter des citoyens à s’exprimer. Ce qui ne vous empêche pas de déposer dès maintenant des contributions individuelles !


Pour nous faciliter les choses, notre président nous promet une formation à l’utilisation efficace de la plateforme à la rentrée de fin août – début septembre à la Maison de l’Europe…. C’est bien noté.



(*) Bel exemple de rumeur complotiste !

Comments


à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
bottom of page