La fin du changement d'heure en Europe... c'est pour quand ?


On ne devrait bientôt plus changer d'heure dans l'Union européenne. C'est ce que proposent, après consultation des citoyens en 2018, la Commission et le Parlement européens. Mais va-t-on conserver l'heure d'hiver ou l'heure d'été ? Tous les Etats de l'UE prendront-ils la même décision ?Ce qui est certain:- La plupart des Etats membres ne souhaitent plus changer d'heure tous les six mois.- Un régime horaire désordonné en Europe pénaliserait le marché unique. - Les Vingt-Sept devront donc se mettre d'accord sur les modalités.- L'arrêt du changement d'heure ne sera pas avant 2021 au plus tôt.


Depuis l'harmonisation des régimes horaires en 1996, tous les Européens changent d'heure aux mêmes dates, les derniers dimanches de mars et d'octobre. Aujourd'hui, la plupart d'entre eux souhaiteraient abolir ce système.


Après que les eurodéputés aient adopté une résolution pour que les citoyens européens soient consultés, la Commission européenne a lancé une consultation publique en ligne en juillet et août 2018: 4,6 millions de réponses, 84% pour la suppression du changement d'heure. Les citoyens évoquent des raisons de santé, la faible part de l'éclairage dans la consommation d'énergie, et des motivations liées aux loisirs en soirée, à la sécurité routière ou encore au fonctionnement du marché unique européen. Le 12 septembre 2018, la Commission européenne a officiellement proposé de supprimer le changement d'heure.Certes, la très forte participation des Allemands (70% des répondants !), des Français (8,6 %) et des Autrichiens (6 %) fait que les résultats de cette consultation en ligne ne sont pas vraiment représentatifs de l'ensemble de la population européenne. Mais l'analyse par pays montre que, dans tous les États membres, les citoyens ainsi que les pouvoirs publics sont "globalement favorables à la suppression des changements d’heure, sauf en Grèce et à Chypre où une petite majorité des répondants préfère maintenir les dispositions actuelles".


Alors pourquoi, presque 2 ans après, n'est-ce toujours pas fait?

La proposition de directive de la Commission européenne en 2018 prévoyait que les Etats membres pourraient choisir d'arrêter le changement après 2019. Mais en mars 2019 les députés européens se sont prononcés (410 voix contre 192) pour reporter cet arrêt à 2021 seulement. Le temps que chaque pays décide s'il souhaite rester à l'heure d'hiver ou d'été... et pour l'instant les Etats peinent à trancher! Si chaque pays "demeure compétent pour décider de son heure légale", la Commission européenne invite fermement les Etats à choisir "en concertation" avec leurs voisins. Au niveau du Conseil des ministres de l'UE, qui doit voter à la majorité qualifiée sur la proposition de directive supprimant le changement d'heure, les discussions se sont poursuivies jusqu'en décembre 2019, sans résultat pour l'instant.


Pourquoi chaque pays ne peut-il pas faire ce qu'il veut ?

Une "approche harmonisée" des régimes horaires dans l’ensemble de l’Union est essentielle pour le bon fonctionnement du marché intérieur. Eviter, notamment, des perturbations dans les transports et les systèmes d’information, une baisse de la productivité liée à des décalages horaires, ou une augmentation des coûts pour le commerce transfrontalier.La gestion des changements d'heure au gré des saisons est coordonnée à l'échelle de l'Union européenne par une directive de 2000. Si la directive qui abolit les changements d'heure est définitivement adoptée, cette décision s'appliquera à tous les Etats membres, sans exception.Mais ces derniers restent libres de choisir les heures légales qui s'appliquent à leurs territoires: chaque pays peut donc choisir de rester à l'heure d'été ou d'hiver. Or, pour l'instant, les orientations divergent au gré des positions géographiques, culturelles ou économiques. Au nord, où le jour est très court l'hiver et très long l'été, les Finlandais et les Danois aimeraient conserver l'heure d'hiver. Plus au sud, les variations sont moins fortes et l'on souhaiterait profiter des longues soirées ensoleillées : les Portugais, les Grecs, les Espagnols ou les Français semblent préférer l'heure d'été. D'autres considérations entrent aussi en jeu: le décalage entre le lever et le coucher du soleil à l'Est et sur la côte atlantique, par exemple, ou les horaires habituels d'ouverture des bureaux, des écoles, des magasins et des administrations.

En réalité, les pays de l'UE sont déjà répartis sur trois fuseaux horaires différents, auxquels correspondent les heures d'hiver actuelles: UTC(1), UTC+1 et UTC+2:

- Europe occidentale (UTC) : Irlande, Portugal (et Royaume-Uni) ;

- Europe centrale (UTC+1) : Allemagne, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Italie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Slovénie et Suède ;

- Europe orientale (UTC+2) : Bulgarie, Chypre, Estonie, Finlande, Grèce, Lettonie, Lituanie et Roumanie.Si une partie des pays de l'Est choisissait de rester à l'heure d'hiver (UTC+2) et d'autres l'heure d'été (UTC+2+1), la réforme pourrait conduire à l'apparition d'une 4ème zone horaire dans l'UE... mais pas 27 zones comme des rumeurs l'ont dit!Selon la consultation menée par la Commission européenne, 56 % des citoyens européens souhaiteraient rester à l'heure d'été, contre seulement 32 % à l'heure d'hiver. Tous les voisins de la France, notamment, devraient choisir l'heure d'été.Si les Finlandais, qui sont sur le fuseau horaire UTC+2, conservaient l'heure d'hiver, ils se retrouveraient à la même heure que leurs voisins suédois (UTC+1), qui semblent prêts à choisir, eux, l'heure d'été. Dans certaines régions d'Europe, si aucun effort de coordination n'était fait et si la réforme venait tout de même à passer, de nouveaux décalages horaires entre pays voisins pourraient voir le jour. Les Danois, les Néerlandais et les Tchèques, notamment, seraient tentés de repasser à l'heure d'hiver, à l'inverse de leurs voisins du même fuseau horaire (Allemagne, Autriche, Belgique, Hongrie ou Pologne par exemple).


On changera donc encore d'heure en octobre 2020... et on verra pour la suite !


(1) UTC est un acronyme de compromis entre l'anglais Coordinated universal time et le français Temps universel coordonné.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png