top of page

La vanille de la Réunion obtient le label européen IGP

Le 27 août 2021, le Commission européenne a accordé son label IGP (Indication géographique protégée) à la vanille en gousses de la Réunion.


La Commission européenne a indiqué que cette vanille « se distingue par sa finesse et sa douceur » et a rappelé le rôle de l’île de l’océan Indien dans la mise au point du procédé de fécondation manuelle des fleurs (trouvé par le jeune Edmond Albius, avant l’abolition de l’esclavage) et du long processus de transformation des gousses vertes en gousses sèches marron foncé très parfumées.


L’aire géographique couverte par ce label est la parte Est de l’île, le long du littoral et sur les pentes très arrosées et au sol volcanique. La vanille est une plante grimpante de la famille des orchidées, originaire d’Amérique centrale. Elle se cultive sur un support, la plupart du temps un arbre qui lui procure aussi de l’ombre. A l’époque de la floraison il faut passer chaque matin dans la plantation pour féconder les fleurs à la main, les fleurs ne durant guère plus d’une journée. Les gousses se récoltent vertes et la transformation en vanille commercialisable dure de longs mois.


La Réunion ne produit que 1 % environ de la vanille naturelle commercialisée dans le monde, le plus gros producteur est Madagascar… mais bien sûr la vanille de la Réunion est certainement la meilleure !! Tahiti produit aussi de la vanille. A noter : la vanille vendue comme « vanille Bourbon » (premier nom de l’île de la Réunion, avant la Révolution) peut venir des Comores (lettre C), de Madagascar (lettre M) ou de la Réunion (lettre R évidemment, vous avez deviné !), les prix ne sont pas les mêmes... L’IGP évitera des confusions et des fraudes.

Photo Rémi Jouan

コメント


à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
bottom of page