La visio-conférence « Acquis de la présidence allemande du Conseil de l’UE »


Le Mouvement européen du Gard et la Maison de l'Europe de Nîmes ont organisé le 26 janvier de 17h à 18h30 une visio-conférence sur le thème : « Les acquis de la Présidence allemande du Conseil de l'Union européenne (juillet - décembre 2020) », avec M. Pascal HECTOR, ministre plénipotentiaire de l'ambassade d'Allemagne en France.


Quels progrès ces dossiers ont-ils connus entre juillet et décembre 2020 ? Quels sont les acquis de la présidence allemande ? Quels dossiers a-t-elle transmis au Portugal, qui lui a succédé le 1er janvier dans ce « tourniquet » européen ? Autant de questions auxquelles notre invité M. Pascal HECTOR a répondu avec compétence et clarté, dans un français parfait.

Les acquis de la présidence allemande.

M. Hector a distingué les succès suivants, en développant brièvement chacun d’eux et en soulignant que ces succès n’étaient pas ceux de l’Allemagne seule mais ceux d’un travail collectif avec les institutions européennes et les autres États de l’UE.

- pour la Covid-19 : l’achat groupé de vaccins et leur répartition entre les États de l’UE en proportion de leur population, méthode la plus équitable et la plus solidaire

- l’accord obtenu sur le Cadre financier pluriannuel 2021-2027 et le Plan de relance européen Next Generation EU, pour un total d’un peu plus de 1 800 milliards d’€, et pour la première fois un financement en partie par emprunt de l’UE, avec remboursements à partir de 2028, pour moins peser sur les budgets des États

- l’aboutissement des négociations post-Brexit sur les relations futures entre le Royaume-Uni et l’UE

- pour le climat : l’adoption d’un objectif plus ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, - 55 % en 2030 au lieu de - 40 %, et l’affectation au développement durable d’une part importante des fonds du Plan de relance européen Next Generation EU.

- sur la sécurité et le numérique : l’accord des 27 États de l’UE sur l’obligation pour les réseaux sociaux de retirer très vite les contenus à caractère terroriste ; l’adoption d’une « Boussole numérique 2030 » pour orienter l’UE vers une autonomie dans le domaine numérique.


Les sujets qui seront prioritaires pour le Portugal pour sa présidence du Conseil de l’UE au 1er semestre 2021.L’Allemagne forme un triplet avec le Portugal et la Slovénie (2ème semestre 2021) ; les sujets prioritaires sont déterminés en concertation avec les deux autres membres du triplet.

- Les politiques européennes d’immigration et d’asile

- La souveraineté européenne en politique étrangère

- Les relations de l’UE avec les États-Unis, compte tenu de la mise en place d’une nouvelle administration aux États-Unis

- La défense de l’UE. Pour M. Hector, l’OTAN est la base de la défense de l’UE, il faut absolument que les USA et l’Europe aillent dans le même sens. Sur ce sujet de la défense, il souligne l’engagement de l’Allemagne dans plusieurs projets avec la France : char du futur, avion de combat du futur.

- Les relations avec la Chine. M. Hector estime que ces relations doivent être « bien calibrées » : pas de naïveté, il faut défendre le respect des droits de l’Homme et défendre sans complexe nos propres intérêts.


Projets industriels franco-allemands.

M. Hector souligne les nombreux dossiers industriels franco-allemands porteurs d’avenir : hydrogène vecteur d’énergie – batteries électriques – moyens de mobilité - …


Une autre visio-conférence, organisée le 24 février par nos amis du Mouvement européen de l’Hérault (MEF 34) et de l’association Franco-allemande du Pays de sommières (FAPS), sur les relations et échanges franco-allemands.

Cette visio-conférence, sous le titre « Vivre le franco-allemand », donnait la parole à des Allemands vivant en France dans notre région (un artiste dans le Minervois, un professeur de génie civil bois à Beaucaire) et à des Français de notre région vivant en Allemagne, ainsi qu’à une responsable de l’émission hebdomadaire Karambolage de la chaîne de télé franco-allemande Arte.

Tous ont souligné à la fois des différences et des points communs entre les vies dans les deux pays, en particulier dans l’enseignement et dans le monde du travail, mais aucun ne regrettait son choix.


La responsable de Karambolage a expliqué que cette émission, au format très court avec un rythme vif et humoristique, partait de détails très concrets de la vie de part et d’autre du Rhin pour en montrer les différences, mais évitait d’aller vers des généralités sur des différences de comportements.

Un extrait projeté, extrêmement drôle, montrait qu’en Allemagne on offre des fleurs sans leur emballage « comme si on venait de les cueillir », alors qu’en France on offre le bouquet avec un emballage soigneusement assorti aux couleurs des fleurs.


Une Française travaillant à l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg (créé en 1948, il faut le souligner) a mis en avant l’intérêt des jumelages entre collectivités des deux pays.


Le MEF 34 et la FAPS ont produit ensemble, grâce à un financement du Fonds citoyen franco-allemand, une vidéo de 11 mn sur le sujet « Vivre le franco-allemand ».

Vous pouvez voir cette vidéo, « Rencontres franco-allemandes en Languedoc », sur Youtube avec le lien https://youtu.be/3KfbU-cJ9hw

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe