top of page

Les rencontres de la Fédération Française des Maisons de l'Europe à Nîmes

Nîmes a accueilli les Rencontres fédérales des Maisons de l’Europe pendant 3 jours (18-19-20 octobre), un moment riche d’échanges, de travail, d’informations, sans oublier la convivialité.



Jusqu'à la dernière heure, tout pouvait être remis en cause ! Nous avons dû réunir un conseil d'administration de la F.F.M.E. en urgence pour savoir si nous maintenions ou pas nos Rencontres fédérales.


Finalement, nous avons décidé d'affronter l'adversité ! Le mardi après-midi 18 octobre, nous sommes enfin rassurés : 70 participants sur les 100 inscrits ont affronté la grève des trains ou les pénuries de carburant et ont pu atteindre Nîmes.


Avant l’ouverture des Journées fédérales Mme Drezet-Humez, cheffe de la Représentation

de la Commission européenne en France a rencontré les bénévoles et les salariés de la Maison de l’Europe


Le soir, nous nous retrouvons dans le grand auditorium du Carré d'Art, prêté par la Ville de Nîmes, pour assister à la conférence de Mme Drezet-Humez, cheffe de la Représentation de la Commission européenne en France ; elle nous brosse un tableau de l'action de la Commission et insiste sur l'importance de nos Maisons dans l'information des citoyens.

La journée se termine par un buffet au Ciel de Nîmes où les participants apprécient de surplomber la Maison Carrée illuminée.


Le deuxième jour commence de bonne heure : à partir de 8h les participants montent dans les cars stationnés devant les Arènes direction le Pont du Gard. Le centre des congrès est niché dans la falaise, invisible depuis l'aqueduc. Nous sommes reçus par le Conseil départemental qui met gracieusement à notre disposition ce magnifique équipement, en particulier l'auditorium taillé dans le roc.


Présentation des actions franco-allemandes dans la salle troglodyte du Pont du Gard


La matinée se déroule en plénière ; les participants découvrent ou approfondissent les différentes sources de financement de nos actions franco - allemandes (OFAJ, fonds citoyen franco-allemand, Erasmus+).

Un buffet nous est offert par le Conseil départemental puis 3 bénévoles de la Maison de l'Europe de Nîmes conduisent les participants jusqu'au sommet de l'aqueduc pour leur faire découvrir cet ouvrage presque bimillénaire.

Retour en salle pour travailler en atelier sur les perspectives 2023 (anniversaire du traité de l'Elysée, année européenne des compétences) et 2024 (élections européennes, J.O de Paris), sur la mobilité et les possibilités de financement du programme CERV (Citoyenneté, égalité, droits et valeurs).


Un des 3 ateliers


Retour à Nîmes par les cars et rendez-vous dans la cour du bar Le Prolé, une institution centenaire. Un certain nombre de participants avaient apporté des spécialités de leur région.


Le troisième jour, les travaux reprennent de bonne heure dans l'imposant bâtiment du lycée Daudet. Nous sommes accueillis par un petit déjeuner offert par la direction du lycée.

Les groupes de travail permanents se dispersent dans les différentes salles perdues au fond de longs couloirs ; ils font le point sur leurs travaux menés depuis plusieurs mois sur les thèmes suivants : projets fédéraux, cours de langues, jumelages, communication numérique et media, mobilité et jeunesse, supports pédagogiques.

Puis, tout le monde se retrouve dans la magnifique salle Terrisse pour faire un bref compte-rendu des travaux.

Ensuite, nos partenaires de la Caisse des Dépôts et Consignations nous font un bilan des actions menées avec les Maisons pour faire connaître les sources de financements pour les entreprises et les collectivités territoriales.

Enfin, un échange intense a lieu sur les conclusions du groupe de travail sur les relations entre bénévoles et salariés. Le débat s'élargit à la problématique de la gouvernance des Maisons, à la coexistence dans le réseau de Maisons avec et sans salariés, avec et sans label Europe Direct.

Les rencontres se terminent par un repas au lycée St Vincent de Paul. Quelques participants effectuent une visite de Nîmes avec des bénévoles de la Maison de l'Europe de Nîmes.


Les premières remontées sont très favorables ; les participants ont noté la richesse des échanges, la qualité des intervenants, la convivialité des buffets, la contribution sympathique des bénévoles de Nîmes. Quelques remarques portent sur l'utilisation d'une salle par deux groupes de travail simultanément et le démarrage très matinal de nos travaux.


Grâce à l'équipe des salariés de la F.F.M.E., aux bénévoles et salariés de Nîmes, aux intervenants de l'OFAJ, de l'agence Erasmus+, du Fonds citoyen franco-allemand, de Lernort Stadium, de la Maison d'Heidelberg, du fonds CERV, de la C.D.C, avec l'appui de la ville de Nîmes, du Conseil départemental du Gard et de la Région Occitanie, ces rencontres ont été un succès.


Le relais est transmis à l'équipe de Nantes qui organisera les prochaines rencontres du 29 au 31 mars 2023, retrouvant le calendrier printanier qui avait cours avant la pandémie.


F. BOURQUIN, président de la Fédération française des Maisons de l'Europe.


Comentários


à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
bottom of page