Présidence du Conseil de l’UE : bientôt le tour de la France




La présidence allemande du Conseil de l’UE, au 2ème semestre 2020, a été confrontée à des enjeux majeurs pour l’Europe : divergences et blocages sur le budget européen, tension jusqu’au dernier moment sur un accord commercial post-Brexit avec le Royaume-Uni, tensions avec la Turquie, sans oublier bien sûr la poursuite de la crise du Covid. L’Allemagne a pesé de tout son poids – et il est important – pour faire face efficacement à ces enjeux.


C’est maintenant le Portugal qui prend le relais, avant la Slovénie au 2ème semestre. Ils forment avec l’Allemagne un « trio » qui a mis au point en commun un programme de travail d’ensemble pour 18 mois.


Ce sera ensuite la France qui exercera la présidence du Conseil de l’Union européenne du 1er janvier au 30 juin 2022. Elle ouvrira le trio de présidences qu’elle forme avec la République tchèque et la Suède, qui lui succéderont.

Il s’agira pour la France, membre fondateur de l’Union européenne, de sa 13ème présidence du Conseil de l’UE mais de la première depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne en décembre 2009.


La France entend saisir cette occasion pour contribuer à faire avancer l’Europe. A l’heure où se multiplient les défis mondiaux (sanitaires, environnementaux, démocratiques, sécuritaires, etc.), il est essentiel de continuer à démontrer la pertinence de l’échelon européen et à redonner confiance dans la capacité de l’Europe à préserver à long terme ses choix de société et à peser dans le monde. Il y a aujourd’hui une aspiration à une Europe plus solidaire et plus souveraine; à une Europe qui s’affirme comme un espace citoyen de cultures partagées, où se développe une identité riche des diversités mais assise sur des principes et des valeurs communs ; à une Europe qui exploite toutes les potentialités de la relance économique et de la transition écologique et numérique.


La présidence française du Conseil pourrait donc se construire selon les mots clés : « relance, puissance, appartenance ». La présidence française articulera probablement son action autour de deux axes : d’une part, faire aboutir en 2022 des travaux législatifs en cours, en cohérence avec les objectifs politiques de la France, par exemple en matière de régulation du numérique, d’ambition climatique et sociale ; d’autre part, les chantiers lancés pour bâtir l’Europe de demain, au travers de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, dont les travaux seront conclus au premier semestre 2022. Cette conférence devra permettre de proposer aux Européens un projet de société pour la génération à venir. Tout au long de l’année 2021, un volet national de la conférence mettra les citoyens au cœur du dispositif.


La ville de Strasbourg, capitale européenne, sera centrale dans les événements de la présidence française. En particulier, elle accueillera les moments les plus emblématiques de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png