à l'affiche

"Le partage et la fraternité": départ de Chiara après 11 mois de SVE

Juillet : c’est l'heure du bilan, c’est le temps de partir ! Il y a une pièce littéraire que j'aime beaucoup et qui m'accompagne depuis toujours. Je l'aime parce qu’il marque la dimension temporelle finie de toute expérience humaine. Il dit qu’« il y a un temps pour tout et un moment pour toute chose sous le ciel ». Donc il y a aussi un temps pour partir et un moment pour revenir! De ces deux temps je préfère toujours le premier et franchement je pense que je ne suis pas la seule. Je ne sais pas pourquoi on associe une idée mélancolique à tout moment final. Après tout, on est des êtres humains : toutes nos expériences ont une fin. Quand je suis partie, je savais déjà que ce seraient 11 mois,

"Une étape de ma vie très importante": Audrey, 7 mois en SVE en Pologne

Quasiment sept mois à Gdansk maintenant ! Au niveau du projet, ça me plait toujours, je vais dans des lycées et écoles pour parler de la France et du SVE, je donne des cours de français, je travaille aussi parfois avec des séniors, et puis je fais des activités diverses pour des événements ponctuels. J’aime beaucoup mon SVE, je m’épanouis énormément ! Au niveau de la vie sociale, je ne connais pas beaucoup de polonais, mais pas mal de volontaires de pays différents, c’est tellement intéressant d’échanger ensemble ! J’aime beaucoup ma vie à Gdansk, mais je pense que c’est surtout grâce aux gens ici. C’est peut-être dommage de ne rester seulement qu’entre volontaires, mais c’est tellement en

"J'ai trouvé mon Europe" : départ de Klára après 12 mois passés à la Maison de l'E

Ca fait déjà un mois que je suis rentrée de France où j’ai passé une année comme volontaire à Nîmes. En tant que volontaire en Service Volontaire Européen, j’ai travaillé dans la Maison de l’Europe, étudié le français et voyagé. Cette expérience a valu le coût ! Cent pour cent. A l’arrivée, j’étais positivement surprise par l’importance des tâches qui m’ont été confiés. Depuis le début, j’ai écrit des articles sur Facebook, site internet ou notre newsletter et j’avais de la chance de pouvoir imaginer et planifier, ce que je voulais faire pendant mon SVE. Petit à petit j’ai commencé à faire plus et plus de choses – j’ai découvert le monde de la mobilité européenne. Chaque jour je me sentais m

Editorial : La Théorie des Dominos

Et un de plus, et en Italie ! Après le Danemark, la Finlande, la Belgique, la Hongrie, la Pologne, la Tchéquie, l'Autriche. En attendant l'Allemagne ? Les uns après les autres, les États européens voient arriver au pouvoir soit des gouvernements populistes soit des coalitions les associant. De plus, presque tous les gouvernements européens sont plus ou moins contaminés par les idées populistes et se croient obligés d'adopter leur rhétorique supposée satisfaire une partie de l'électorat. Le dernier Conseil européen a vu son ordre du jour occupé par la crise migratoire alors même que les flux ont fortement chuté depuis le pic de 2015. Le couple franco-allemand n'est plus la force de propositio

Visite de Martine Buron, présidente de la Fédération française des Maisons de l'Europe

Nous avons reçu le 12 juin Martine BURON, présidente de la Fédération française des Maisons de l'Europe. Nous avons débattu ensemble de la perspective des élections européennes avec une question : le parlement européen peut-il être dominé en 2019 par les partis eurosceptiques et europhobes ? Martine BURON a été députée européenne de 1988 à 1994 ; elle a pu mesurer l'accroissement du rôle du parlement européen, notamment suite au traité de Maastricht (1992). Son fonctionnement est certainement plus démocratique que celui de l'Assemblée nationale car les futurs commissaires doivent subir une audition avant que l'ensemble de la Commission soit investie par lui. D'autre part, depuis 2014, grâce

Bilan Joli Mois de l'Europe - Mai 2018

Le tant attendu Joli Mois de l’Europe 2018 s’est terminé ! L’équipe de la Maison de l’Europe de Nîmes, fraîchement labellisé Centre d’information Europe Direct Occitanie Bas Rhône-Cévennes est intervenue à plusieurs événements autour de la Fête de l’Europe, traditionnellement célébrée le 9 mai, rappelant ainsi le discours du 9 mai 1950 de l’ancien Ministre des affaires étrangères Robert Schuman qui jetait les bases du projet européen. Inscrites dans le dispositif de la Région Occitanie « Joli mois de l’Europe » ces actions gagnent en visibilité et permettent d’aborder l’Europe autrement. Cette année nous avons co-organisé avec de nombreux partenaires une vingtaine d’événements, de l’inaugura

Fête de l'Europe à l'Urban Parc - Alès

La Maison de l’Europe - centre d’information Europe Direct organise tous les ans des activités autour de la Fête de l’Europe, traditionnellement célébrée le 9 mai, rappelant ainsi le discours du 9 mai 1950 de l’ancien Ministre des affaires étrangères Robert Schuman qui jetait les bases du projet européen. Inscrites dans le dispositif de la Région Occitanie « Joli mois de l’Europe », ces actions gagnent en visibilité et permettent d’aborder l’Europe autrement. Alès Agglomération a souhaité s’inscrire dans cette démarche et organiser le 29 mai 2018 une journée en l’honneur de la jeunesse et de l’action de l’Europe au niveau local. Cette Fête de l’Europe 2018 s’est déroulée au sein de l’Urban P

Moins d'obstacles pour les futurs accords commerciaux Europe - autres pays

On se souvient de Paul Magnette, président du parlement de la région Wallonie en Belgique, ferraillant contre le CETA, traité de libre échange avec le Canada, dont la signature avait ainsi été ainsi suspendue pendant quelques semaines. Les ministres européens du commerce ont validé le 22 mai une nouvelle approche pour les futurs accords commerciaux de l'UE. Cette approche permettra de se passer, dans de nombreux cas, de l'obligation de ratification par les parlements des Etats membres de l'UE. A l'avenir, la Commission proposera de scinder les accords commerciaux en deux parties. D'un côté, il y aura les dispositions purement commerciales qui ne nécessiteront que l'approbation du Parlement e

Les Européens trouvent un accord sur un allégement de la dette grecque

Six heures ont été nécessaires jeudi 21 juin pour trouver cet accord. Le compromis donne de l'oxygène à Athènes au moment où le pays s'apprête à s'affranchir de la tutelle financière de ses créanciers. Ce sont les modalités de l'allégement de dette qui ont donné le plus de fil à retordre aux ministres des finances de la zone euro, qui sont aussi, à travers le mécanisme de sauvetage, le MES, les principaux créanciers de la Grèce. L'équation était complexe : il fallait rendre la dette soutenable et convaincre les investisseurs que le pays ne ferait plus défaut dans les décennies à venir. Mais il ne fallait pas se montrer trop généreux pour ne pas inciter les futurs gouvernements grecs à relâch

L'Europe participe au financement de l'Ecole de mer à Port Camargue

Port Camargue est le 1er port de plaisance d'Europe. La Régie autonome de Port Camargue a souhaité développer une "École de mer" importante pour mieux structurer les activités nautiques et touristiques. Cela représente un investissement total de 4,8 millions d'€. Les principaux financeurs sont la Régie autonome elle-même, la Région Occitanie, le Département du Gard, l’État et la Commune du Grau-du-Roi, mais l'Union européenne est également présente, en apportant 113 000 € par le programme Leader géré par le GAL.

Dans les Balkans: l'ARYM a enfin un nom, Macédoine du Nord

Depuis l'éclatement de la Yougoslavie, la Macédoine (capitale Skopje) était - au moins dans l'Union européenne et à l'ONU - appelée officiellement ARYM, Ancienne République Yougoslave de Macédoine. En effet la Grèce s'opposait farouchement à ce que ce petit pays montagneux (2 millions d'habitants, 25 700 km2: un peu moins que la Belgique) prenne le nom de Macédoine, pourtant reconnu par un grand nombre de pays, notamment les USA et la Russie. Le motif: une des provinces de Grèce porte ce nom, prestigieux parce qu'attaché à Alexandre le Grand et Philippe de Macédoine, de très grands noms de l'histoire grecque. Le 17 juin, les ministres grec et macédonien des affaire étrangères ont signé un ac

Ateliers d’anglais pour enfants à la Maison de l’Europe de Nîmes

A partir du 06 juin et jusqu’au 4 juillet la Maison de l’Europe de Nîmes a proposé des ateliers d’anglais pour enfants tous les mercredi après-midi. A travers des jeux, des chansons et des cartes, les enfants participants ont appris des notions d’anglais. Nos volontaires européens ont animé ces ateliers, ont présenté l’Europe aux enfants à travers des activités ludiques leur faisant découvrir leurs différentes nationalités. Nous remercions tous les enfants qui ont participé et leurs familles.

L’Europe près de chez nous

LEADER, vous connaissez ? Pour une fois, le sigle ne se décline pas en anglais. LEADER vaut pour Liaison Entre Actions de Développement de l’Économie Rurale, et c’est une initiative de l’Union européenne pour soutenir des projets de développement rural lancés au niveau local, afin de revitaliser des zones rurales et de créer des emplois. Nous en avons parlé, nous en parlerons encore. Au mois de juin, c’est le PETR (Pôle d‘Équilibre territorial et Rural) d’Uzège-Pont du Gard qui tenait à mettre en valeur les réalisations achevées grâce au concours des fonds LEADER. La Maison de l’Europe y était, et en a rapporté bien des informations qui illustrent, si besoin était, que l’Union européenne pré

Soirée Bulgarie - vendredi 22 juin

Comme l’exige désormais la tradition, nous avons marqué la fin du « semestre » bulgare de présidence du Conseil de l’Union européenne par une soirée consacrée à ce pays. Pour être immuable, le rituel de ces soirées n’est reste pas moins apprécié, fait d’informations, de discussions, d’échanges divers, et aussi de convivialité. Ce soir-là, la présence de quelques bulgares authentiques, et en même temps parfaitement francisés, si l’on ose dire, a apporté une valeur ajoutée supplémentaire, grâce à la manière émouvante dont ils ont témoigné de leur attachement à leur pays. Malgré les zones d’ombre qui persistent (la question de la corruption notamment), la Bulgarie connaît une croissance qui sus

Consultation citoyenne « l’Europe et l’énergie » - Jeudi 7 juin 2018 Nîmes

Plus de trente personnes se sont retrouvées le jeudi 7 juin à la Maison de l’Europe pour échanger des informations, mais aussi des propositions, sur le thème « l’Europe et l’énergie ». Après un bref propos introductif, suivi de quelques clarifications sur la définition de ce qu’est l’efficacité énergétique, entre autres, la discussion s’est ensuite beaucoup centrée sur la question du transport, à travers de nombreux points, qu’on peut tenter de résumer ainsi : La transition est urgente pour les transports, le passage à l’électrique est la seule issue, à court (pensent certains) ou à plus long terme (pensent d’autres). L’évolution est plus rapide que ce qu’on croit souvent : évolution des nor

Conférence de l'ambassadeur du Royaume-Uni sur le Brexit, à la Maison de l'Europe le 26 juin

L'objectif du gouvernement britannique est de respecter le vote des électeurs, non de rompre les liens avec l'Europe ; le Royaume-Uni restera très investi dans les affaires européennes! L'adhésion du royaume en 1973 avait des raisons purement économiques mais l'objectif politique de l'Union a toujours inquiété les Britanniques. Le royaume a toujours eu un statut à part et a tenu à conserver sa monnaie, attribut de sa souveraineté. Parmi les raisons du retrait britannique, le refus de la libre circulation des personnes, le manque de flexibilité des politiques européennes et le rejet de la juridiction de la Cour de justice de l'U.E. Les liens entre la Grande Bretagne et le continent sont forts

InvestEU remplace le plan Juncker

La Commission européenne veut rassembler tous les instruments d’investissement de l’UE existants sous la bannière d’un nouveau fonds appelé « InvestEU », qui succédera au plan Juncker. « Grâce à un meilleur environnement économique, les investissements reprennent », a déclaré le vice-président de la Commission européenne, Jyrki Katainen, aux journalistes le 6 juin alors qu’il présentait le nouveau fonds. Même si « plus d’investissements sont nécessaires » et que l’UE a les instruments pour les encourager. InvestEU prendra la suite du plan Juncker, qui vise à mobiliser des capitaux privés et publics pour combler le déficit d’investissement en Europe. Sous la bannière de InvestEU, la Commissio

L’Écosse à la recherche de la voie la «moins pire» pour le Brexit

« La meilleure option pour nous est de rester dans l’Union européenne », assure la ministre écossaise à la Culture et aux Affaires extérieures. Face à la réalité du Brexit, le gouvernement écossais « tente d’identifier la voie la moins pire ». Avec la ville de Londres, l’Écosse est la région du Royaume-Uni qui a le plus massivement voté contre le Brexit lors du référendum de juin 2016. La Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, appelle d’ailleurs toujours à ce que la région reste dans le marché unique européen. Outre leur désaccord de principe sur le sujet, le Brexit oppose à présent le gouvernement de Theresa May et Édimbourg à cause de son impact sur la politique de décentralisation.

May offre des garanties sur le Brexit aux Tories frondeurs

Theresa May n’a évité le rejet de son projet législatif sur la sortie de l’U.E au parlement qu’en promettant à demi-mot qu’il n’y aurait pas de Brexit sans accord avec l’U.E. Le 12 juin, les députés britanniques ont voté à 324 pour et 298 contre pour rejeter un amendement de la Chambre des Lords qui aurait donné au parlement un droit de veto sur l’accord du Brexit. Quelques minutes seulement avant le vote, la Première ministre, Theresa May, s’est encore entretenu avec un groupe d’une quinzaine d’élus conservateurs frondeurs. Elle leur aurait promis qu’elle tiendrait compte d’une grande partie de leurs propositions pour le Brexit. Une défaite aurait eu de lourdes conséquences sur sa marge de

DiscoverEU: 15 000 jeunes peuvent se préparer à parcourir l'UE cet été

Dans le cadre du premier cycle de l’initiative DiscoverEU lancé par la Commission européenne, plus de 100 000 jeunes de tous les États membres ont candidaté. La liste finale des gagnants a été confirmée le 27 juin conformément aux critères d'attribution annoncés. Tibor Navracsics, Commissaire pour l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport, a indiqué: « Je me réjouis de voir que 15 000 jeunes recevront très prochainement la bonne nouvelle de leur sélection à l'initiative DiscoverEU. Je suis convaincu que leur expérience cet été aura un effet positif sur leur vie. L’intérêt porté à cette initiative par les jeunes de toute l’Europe a été énorme et j’espère que beaucoup plus d’entre eux p

Posts récents
Lettres Europe
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png