Les principaux épisodes du feuilleton «Brexit» (situation au 25 mars 2019)


Pour ceux qui auraient manqué des épisodes de cette série à suspens, nous rappelons ci-après les principales étapes. Attention ! Suivez bien car cela s'accélère vers la fin :

2016

[if !supportLists]– 23/06 Le peuple britannique décide à 51,9% de quitter l'Union européenne.

[if !supportLists]– 24/06 Le Premier ministre britannique David Cameron démissionne.

[if !supportLists]– 13/07 Nomination de Theresa May comme Première ministre britannique.

[if !supportLists]– 1/10 Entrée en fonction de Michel Barnier en tant que négociateur de l'U.E.

2017

[if !supportLists]– 13/03 Le Parlement britannique donne son accord pour le déclenchement de l'article 50 du Traité sur l'Union européenne .

[if !supportLists]– 29/03 Le gouvernement britannique notifie au Conseil européen le retrait du Royaume-Uni ; celui-ci devrait intervenir le 29/03/2019.

[if !supportLists]– 5/04 Le Parlement européen fixe les lignes rouges à ne pas franchir lors des négociations.

[if !supportLists]– 29/04 Le Conseil européen adopte à l'unanimité les orientations pour les négociations.

[if !supportLists]– 22/05 Le Conseil européen adopte le mandat de négociation donné à la Commission européenne.

[if !supportLists]– 8/06 Elections législatives anticipées au Royaume-Uni : le gouvernement de Theresa May perd sa majorité et doit s'allier au parti extrémiste nord-irlandais D.U.P., farouchement opposé à tout ce qui pourrait différencier l'Irlande du nord du reste du Royaume-Uni

[if !supportLists]– 19/07 Début des négociations.

2018

[if !supportLists]– 13/11 Le gouvernement britannique approuve l'accord de sortie négocié avec l'UE.

[if !supportLists]– 12/12 Les députés conservateurs votent la confiance en Theresa May.

2019

[if !supportLists]– 15/01 La Chambre des Communes vote contre l'accord avec l'UE

[if !supportLists]– 16/01 Les Communes votent contre une motion de défiance à l'encontre de Theresa May.

[if !supportLists]– 21/01 Les Communes votent contre le « backstop »* et le « no deal »* ; un mandat est donné au gouvernement pour renégocier l'accord avec l'UE

[if !supportLists]– 14/02 Les Communes refusent de soutenir la stratégie de renégociation du gouvernement.

[if !supportLists]– 12/03 Les Communes refusent de nouveau l'accord.

[if !supportLists]– 13/03 Les Communes votent un amendement pour empêcher un « no deal ».

[if !supportLists]– 14/03 Les Communes acceptent un report du Brexit.

[if !supportLists]– 18/03 Le « speaker »* des Communes interdit au gouvernement de représenter au vote l'accord avec l'UE si cet accord n'est pas modifié "substantiellement"

[if !supportLists]– 20/03 Le gouvernement britannique demande à l'U.E un report du Brexit du 29/03 au 30/06.

[if !supportLists]– 21/03 Si le parlement britannique approuve l'accord, l'U.E accepte un report du Brexit au 22/05.

[if !supportLists]– 12/04 Si le parlement britannique rejette l'accord, ce sera la date limite fixée par l’U.E pour que le gouvernement britannique décide si le Royaume-Uni participe ou non aux élections européennes.

[if !supportLists]– 22/05 Date du Brexit en cas d’acceptation de l’accord par le Parlement britannique.

[if !supportLists]– 23 au 26/05 Elections européennes (le 26 en France, où on vote le dimanche).

[if !supportLists]– Prochains épisodes : démission de Theresa May et élections législatives ? Nouveau référendum ? Sortie du Royaume-Uni sans accord ? Maintien dans l’union douanière sans participation aux décisions ?

Do you speak Brexit ? Ou comment comprendre le jargon des négociations.

[if !supportLists]– Article 50 : cet article du traité de l'Union européenne permet à un Etat membre de se retirer de l'Union européenne. Il prévoit une procédure dont l’aboutissement doit intervenir au plus tard deux ans après la demande de retrait.

[if !supportLists]– No deal : absence d'accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni qui entraînerait le rétablissement des contrôles douaniers et la perception réciproque de droits de douane. On peut s’attendre, dans l’immédiat, à une belle pagaille dans les ports et aux entrées du tunnel sous la Manche ainsi qu’à la frontière entre les deux parties de l'île d'Irlande.

[if !supportLists]– Backstop : filet de sécurité empêchant le rétablissement d’une frontière entre les deux Irlande, Eire indépendante et Ulster britannique. Dans l’accord conclu sur ce backstop en décembre 2017, le Royaume-Uni et l’UE promettent de tout faire pour éviter le rétablissement de contrôles le long de la frontière entre les deux pays. Les négociateurs de l’Union européenne souhaitent ainsi mettre en place un statut spécial pour l’Irlande du Nord, avec un alignement réglementaire sur le continent. Le temps de se mettre d’accord sur la « relation future » entre l’UE et Londres, dont la date butoir est fixée au 31 décembre 2020, l’Irlande du Nord resterait alignée sur les normes européennes (sanitaires, réglementaires, fiscales, etc.), pour éviter de remettre en place les contrôles des biens avec la République d’Irlande. Les contrôles des marchandises, rendus nécessaires à la suite du départ du Royaume-Uni de l’UE, seraient effectués entre l’Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni.

[if !supportLists]– Speaker : président de la Chambre des communes qui a un grand pouvoir sur l'ordre du jour de l'assemblée.

[if !supportLists]– Accord du Vendredi saint (10 avril 1998) : accord entre les gouvernements britannique et irlandais et les groupes politiques unionistes (protestants) et nationalistes (catholiques), mettant fin à 30 ans de conflits sanglants en Irlande du Nord (Ulster). Cet accord a eu pour conséquence le démantèlement des postes frontières entre la République d’Irlande (Eire) et l’Irlande du Nord britannique. Cela n’a été réalisable que parce que les deux Etats concernés étaient membres de l’Union européenne. Avec le Brexit, la frontière entre les deux Irlande deviendra une frontière extérieure de l’Union, la République d’Irlande souhaitant rester dans l’U.E.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png