Partir en balade autour du Canigou grâce au programme européen Interreg




«Les balcons du Canigó», itinéraire qui traverse les balcons nord du Canigou, de Millas à Prades. Au fil du chemin, le Canigó raconte l’histoire de cette terre habitée et des paysages traversés.



EMbleMatiC : un projet européen exemplaire autour du tourisme durable


En 2013, suite à l’accueil de délégations grecque, bulgare, italienne, espagnole et française sur son territoire dans le cadre d’un programme LEADER, le Grand Site de France du Massif du Canigó a initié, en lien avec le Grand Site de France Concors Sainte Victoire, un réseau regroupant des sommets emblématiques méditerranéens. L’objectif était de travailler sur des problématiques communes : préservation de l’environnement, valorisation du patrimoine, mobilité douce, développement touristique durable…


Ce réseau s’est ensuite renforcé et structuré avec le projet EMbleMatic « Les montagnes emblématiques méditerranéennes comme destinations côtières d'excellence », financé dans le cadre du programme européen Interreg-Med, avec le massif du Canigó -ou Canigou- comme chef de file.

Les équipes de neuf sites de montagnes emblématiques réparties sur 5 pays du pourtour méditerranéen (avec le massif du Canigó et la Montagne Sainte Victoire en France, les montagnes Olympe et Ida en Grèce, Bergueda et Serra de Tramuntana en Espagne, Etna et Gran Sasso en Italie, et enfin Cika en Albanie) se sont ainsi régulièrement retrouvées entre 2016 et 2019 lors de rencontres et ateliers de travail, s'attachant à relever un défi commun : mettre en place et tester une nouvelle offre touristique basée sur la singularité de ces montagnes d'exception, en intégrant les questions de préservation de l’environnement, valorisation du patrimoine et mobilité douce.



Ces neuf sites ont d’abord effectué un travail sur la définition de leurs valeurs communes et de ce qui faisait leur singularité. L’idée étant ensuite d'œuvrer à un rééquilibrage des flux touristiques depuis les zones littorales ou les sommets très fréquentés, vers les arrière-pays des montagnes, et d’améliorer les retombées économiques pour les territoires, en impliquant les habitants et les acteurs locaux.


Le projet a permis d’expérimenter une nouvelle forme d'offre de tourisme durable avec la création d’éco-itinéraires. Tout au long de ces circuits de découverte, les visiteurs sont ainsi invités à découvrir les singularités des territoires traversés et les activités proposées par les habitants et les prestataires locaux.


Chaque éco-itinéraire propose un itinéraire ou un groupe d’itinéraires à travers l’arrière-pays de ces montagnes. Au cours de ce parcours à pied, à vélo ou à cheval, ou en utilisant les transports en commun, le promeneur a la possibilité d’explorer les singularités des lieux et de découvrir des activités, des créations et des festivités proposées par leurs habitants. Tous les itinéraires sont parfaitement intégrés dans les paysages.


Les balcons du Canigó


Le Canigó impose naturellement sa silhouette, accrochant les regards et les imaginations des hommes au cours des siècles et depuis des points très éloignés, des confins de Barcelone jusqu'à Marseille. Il s'est imposé si profondément dans l'imaginaire des peuples qu'on l'a longtemps considéré comme la plus haute montagne des Pyrénées. Cette implantation géographique particulière explique le pouvoir symbolique et la fascination qu'il exerce encore aujourd’hui. Si sa situation de montagne littorale en fait la boussole des marins, il fédère, par-delà les frontières, les habitants de tout un peuple, le peuple catalan, qui le considère comme sa montagne sacrée.


La randonnée catalane permet de parcourir les balcons nord du Canigó, de Millas à Prades, sur 68 kilomètres. Le parcours propose un itinéraire principal, l’Itinéraire des Belvédères, enrichi par la possibilité de réaliser neuf boucles reliant différentes communes de la vallée de la Têt. Des belvédères aménagés ponctuent la balade. Chacun peut composer sa randonnée en fonction de ses envies, de son niveau et du temps dont il dispose, pouvant ainsi découvrir des paysages différents, des lieux chargés d’histoire, des savoir-faire ancestraux.


Au fil du chemin, le Canigó raconte l’histoire de cette terre habitée et des paysages traversés. De nombreux petits villages de caractère et ayant préservé une esthétique et une cohérence locale ponctuent ces lignes panoramiques (Eus, Marcevol, Belesta, Coustouges, St Laurent-de-Cerdans, …). Peu étendus et peuplés, ils sont le support d’un patrimoine, d’une culture et de savoir-faire.

Signalétique, guides topographiques et offres de service permettent au voyageur de découvrir toutes les facettes des balcons du Canigó.


Coût total du projet, chiffres clés


Programme EMbleMatic « Les montagnes emblématiques Méditerranéennes comme destinations côtières d'excellence » :

Coût total : 2 975 600 €

Financement FEDER : 2 402 200 €


Les balcons du Canigó

Coût total :115 900 € (dont 49 700 € d’investissement)

Financement UE (Interreg-MED) : 98 500€


Le Programme Interreg MED est un programme européen de coopération transnationale réunissant 13 pays. Il est très majoritairement financé par le FEDER et complété par les Etats partenaires. Il finance des projets de coopération développés et gérés par des organismes publics, et dans certains cas par des entités privées, dans les régions du nord de la Méditerranée. Ainsi, les projets cofinancés par le Programme doivent porter sur les thématiques suivantes : croissance bleue, croissance verte, innovation sociale et industries créatives et culturelles, efficacité énergétique dans les bâtiments publics, transports à faibles émissions de carbone, énergies renouvelables, tourisme côtier et maritime durable, protection de la biodiversité.


Vidéo « Les balcons du Canigó » : https://www.youtube.com/watch?v=E6FJjDGrNfM

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe