top of page

Une Europe innovante en région Bretagne, retour sur l’Université d’automne du MEF

Corina Bräuer, stagiaire à la Maison de l’Europe a participé à l’Université d’automne du MEF à Vannes et nous fait partager ses impressions.


J’avoue que quand j’ai pensé à « L’innovation en Europe », la Bretagne ne m’est pas venue à l’esprit. Cependant, l’Université d’automne du Mouvement européen France a montré qu’il y a plein de liens entre une Europe innovante et cette région de France…


Le programme de trois jours à Vannes était très varié.

Pour preuve, quatre tables rondes traitant de :

  • « L’économie maritime : quelle stratégie européenne ? »

  • « L’Europe au défi de la cybersécurité »

  • « Régions et Europe au cœur de la transition énergétique »

  • et « L’innovation au service de la souveraineté alimentaire de l’Union Européenne ».


Grâce à l’expertise des invités, dont plusieurs eurodéputés, il est évident que si tous ces sujets touchent la Bretagne, ils concernent aussi l’ensemble des régions.

Par exemple, les cyberattaques concernent de plus en plus d’entreprises, même celles qui ne sont pas des entreprises mondialisées.


J’ai retenu surtout une phrase lors de la première table ronde « La mer commence ici », phrase qu’on retrouve écrite sur les plaques d’égouts. Elle veut attirer l’attention sur le fait que la pollution des mers commence bien en amont dès qu’on pollue l’eau et qu’à un moment donné elle arrive dans les océans.

Plusieurs ateliers ont complété le programme. Ils ont abordé, par exemple, les présidentielles ou la durabilité des océans. Personnellement, j’ai participé aux ateliers « Entreprendre au féminin en Europe » et « L’accessibilité des questions européennes ».

Le premier a été animé par la présidente de l’association « Entreprendre au Féminin Bretagne », une association qui conseillent des entrepreneuses (toujours moins nombreuses que les entrepreneurs) et qui est soutenu financièrement par l’UE. Le deuxième atelier a présenté le programme « l’Europe par les Jeunes » animé par les Jeunes Européens qui interviennent dans les écoles pour parler de l’Europe. Désormais, ils partagent aussi gratuitement leurs outils pédagogiques sur leur site. De plus, les animatrices de l’atelier ont expliqué « AccessiblEU », un projet en lien avec Erasmus+, qui veut permettre aux personnes avec un handicap, notamment mental, de s’informer sur l’Europe à travers des outils numériques.

Enfin, il y avait également plusieurs moments d’échange, comme des visites culturelles de Vannes et une soirée de gala. J’avoue que comme Allemande, j’ai particulièrement profité du dîner français. Je remercie beaucoup la Maison de l’Europe de Nîmes et le Mouvement européen France qui m’ont donné la possibilité de participer, même après la fin de mon stage Erasmus à la Maison de l’Europe de Nîmes.


Comments


à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
bottom of page