Brexit : encore un instant, je vous prie Monsieur le bourreau ! *

* Jeanne du Barry (1743-1793) sur le point d'être guillotinée !

Le regard de Plantu ; Le Monde 11 avril 2019

Le 31mars ? Non ! Le 12 avril ? Encore un instant monsieur le bourreau ! Alors le 22 mai (avant les élections européennes) ou peut-être le 31 octobre ! L'Union européenne a de nouveau accordé un délai aux Britanniques pour qu'ils nous disent comment ils veulent sortir de l'Europe... à moins que, finalement, ils ne partent pas !!

Si les Britanniques ne quittent pas l'UE avant les élections européennes (23 au 26 mai, selon les Etats membres), ils devront donc participer aux prochaines élections européennes. Cela remettrait en cause l'augmentation du nombre de députés européens qui avait été accordée à plusieurs pays européens (dont la France) dans la perspective du Brexit: on reviendrait au nombre de députés antérieur à la demande de sortie du Royaume-Uni soit 74 pour la France au lieu de 79. Les Britanniques éliraient eux aussi 74 députés (assis sur des sièges éjectables!), ce qui ferait remonter l'effectif du Parlement européen de 705 à 751. Cette incertitude ne peut malheureusement que donner des arguments aux détracteurs de l'Union européenne... mais a contrario elle montre que cette sortie a beaucoup d'inconvénients et met en lumière les avantages d'être dans l'UE!!

Si l'accord négocié en 2017-2018 et signé par Theresa May n'était jamais ratifié par le Parlement britannique (qui l'a rejeté trois fois), quelles seraient les différentes options qui s'offriraient pour une nouvelle négociation ? Les Britanniques auraient à choisir entre plusieurs types d'accords existant déjà entre l’UE et des pays tiers, sachant que l'Union ne souhaite pas des accords à la carte comme ceux signés avec la Suisse. Ci-dessous le résumé de ces accords existants sachant que le gouvernement britannique actuel souhaite conserver l'accès au marché unique et veut éviter le rétablissement de contrôles douaniers et policiers entre l'Irlande du nord (britannique) et la République d'Irlande (qui reste dans l'U.E.):

1 Espace économique européen créé en 1992 entre les pays membres de l’UE et ceux membres de l'A.E.L.E. (sauf la Suisse) : inclusion dans le marché unique (hors produits agricoles et de la pêche) et application de l'acquis communautaire.

2 Association européenne de libre échange créée en 1962 : zone de libre échange des produits industriels sans tarif douanier extérieur commun ; membres Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse.

3 Union douanière signée en1995 entre l’UE et la Turquie dans la perspective de son éventuelle adhésion : suppression des droits de douane sur les produits industriels et tarif douanier extérieur commun ; l'acquis communautaire sera adopté par la Turquie au fur et à mesure de l'avancement des négociations d'adhésion... qui sont pratiquement à l'arrêt.

4 Accord économique et commercial global A.E.C.G.(Comprehensive economic trade agreement CETA) signé en 2016 entre l’UE et le Canada : suppression des droits de douane sur presque tous les produits, harmonisation des normes, ouverture réciproque des marchés publics, mécanisme de règlement des différends.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png