Le Club Crocodile : est-ce à Nîmes au stade des Costières ?


Hé bien non : le Club Crocodile était un groupe informel, composé de membres du Parlement européen, en faveur d'une plus grande intégration européenne, jusqu'à aller vers une Fédération européenne, avec de plus grands pouvoirs pour le Parlement européen.

Lors de la première législature du Parlement européen, élu pour la première fois au suffrage universel en 1979, le Parlement européen est engagé dans un bras de fer avec les Etats membres pour le budget. En juillet 1980 il est contraint d'accepter un budget qui ne le satisfait pas. Le député européen italien et fédéraliste Altiero Spinelli écrit alors à ses collègues pour prendre à bras le corps la question du pouvoir du Parlement européen par rapport aux exécutifs des Etats membres.

Le groupe a été fondé le 9 juillet 1980, lors d'une session parlementaire. Les neuf membres fondateurs, Altiero Spinelli et des euro-députés allemands, britanniques et italiens, venant de plusieurs horizons politiques, se réunissent pour la première fois au restaurant « Au Crocodile », à Strasbourg, ce qui donne son nom au club. Voilà le mystère éclairci, Nîmes n‘a pas tout à fait l‘exclusivité des Crocodiles…

L'idée a été de faire émerger un groupe informel, un club au-delà des partis. Il figure parmi les premiers intergroupes du Parlement européen. Il a été formellement constitué en septembre 1980; avec près de 60 participants.

La résolution Crocodile, adoptée le 9 juillet 1981, entérine la création d'une commission institutionnelle au sein du Parlement européen pour élaborer une proposition de réforme des institutions européennes (il s‘agissait alors encore de la CEE, Communauté économique européenne).

Ce comité, dirigé par Spinelli, a préparé un « Projet de traité établissant l'Union européenne », proposant de transformer la Communauté européenne en une Union européenne partiellement fédérale. Le projet de traité, approuvé par le Parlement le 14 février 1984, par 237 voix contre 31, n'a pas été adopté par les États membres, mais il est à l'origine de négociations qui ont donné l'Acte unique européen et le traité de Maastricht (qui établit l'Union européenne).

À la suite de la mort d'Altiero Spinelli en 1986, un groupe de membres du Parlement ont établi le « Comité Altiero Spinelli pour l'Union européenne », un groupe fédéraliste ayant pour but de continuer l'œuvre entamée par le Club Crocodile.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png