top of page

Bienvenue au Paradis de l’huile d’olive

Le FEADER soutient la tradition oléicole de la région gardoise.



Situé à Martignargues dans le Gard, depuis 4 générations, le vieux moulin du Domaine de Portal, situé en pleine campagne, propose de découvrir une huile issue des différentes variétés locales.

Depuis 1917, la Famille Paradis est installée au moulin du Domaine de Portal à Martignargues historiquement utilisé pour moudre le blé et broyer les olives afin d’en extraire l’huile.

Situé en pleine campagne, ce moulin du XVIème siècle à flanc de colline est bordé par la rivière la Droude qui permettait d’actionner la vieille meule et le pressoir jusqu’en 1998.

Bâti de pierres sèches, il est jouxté d’un pigeonnier et d’un traditionnel four à pain.

En 1950, Auguste Paradis relance l’activité oléicole en modernisant les installations, facilitant ainsi l’extraction de l’huile et le dur travail du moulinier.

En 1977, son fils Roger développe la production par des plantations d’oliviers et permet ainsi au moulin de se développer et d’acquérir une certaine notoriété dans la profession par la qualité de ses huiles d’olive.


Les oléiculteurs de la région apportent également leur récolte, ce qui encourage Christophe, 4ème génération de mouliniers dans la Famille Paradis, à créer une deuxième installation entre Uzès et le Pont du Gard sur la Commune de Saint-Maximin en 2011.

Aujourd’hui, ces deux outils de production, associant tradition et nouvelles technologies permettent à l’entreprise d’assurer l’origine, la traçabilité et la qualité de ses huiles, de pérenniser l’activité oléicole du domaine.

Pour faire face à une production de plus en plus importante, réduire le temps entre la cueillette des olives et l’extraction de l’huile et obtenir une huile d’olive vierge extra de très grande qualité, de gros investissements ont été nécessaires.


L’entreprise a donc investi 452 000 euros en matériel pour augmenter la capacité de trituration, moderniser l’espace de vente et construire une zone de préparation de commandes pour les nouveaux marchés.

Elle a aussi développé son marketing pour assurer la promotion et la commercialisation de ses produits


Christophe Paradis devant les nouvelles installations


Le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) a participé à hauteur de 90 000 euros pour permettre au moulin Paradis de renforcer la capacité de transformation de ses moulins à commercialiser la production d’olives en modernisant le site.


Grace au soutien financier de l’Europe, le moulin Paradis continue à produire une huile dont les qualités sont récompensées par de nombreux prix dans les foires agricoles.




Commentaires


à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
bottom of page