Tribune : VULGARISER… Un gros mot ?



Communiquer est un art difficile, qui n’est pas donné à tout le monde. Il est bien connu que les grands spécialistes ne sont souvent pas les meilleurs communicants. Sur un sujet aussi complexe que l’Union Européenne, c'est encore plus vrai.


Osons les mots, ce dont l’Europe a besoin c’est de vulgarisateurs.


De vulgarisateurs capables de simplifier le fouillis institutionnel "kafkaïen" de l’administration et du pouvoir politique entremêlés de Bruxelles à Strasbourg, de Commission(s) en Conseils, d’Agences en Programmes … ou d'expliquer des processus décisionnels complexes, des retours en arrière, des victoires qui n’en sont plus 15 jours après…. Ni les fonctionnaires européens, ni les politiques ne veulent, ne savent ou ne peuvent assumer cette tâche.

Quant aux journalistes, il y a les qualifiés et ceux qui le sont moins. Beaucoup ne parlent pas d’Europe, d’autres disent souvent des inexactitudes ou pire. Quand Jean Quatremer, journaliste confirmé et qualifié, s’exprime sur un sujet européen c’est absolument passionnant, intelligent et clair, mais il s’exprime surtout pour des Européens “compétents”. Et c’est bien là le problème !


Qui sont ces Européens “compétents” ?


Typiquement c’est VOUS !

Vous qui nous lisez, vous qui adhérez à des associations européennes...

Vous qui avez voyagé pour le plaisir ou le boulot en Europe ou ailleurs…

Vous qui avez profité d’Erasmus, de Grundtvig ou autres...

Vous qui montez des projets FEDER, FEADER, FSE …..

Vous qui avez fait des études prolongées, Sciences Po, l’ENA…

Vous qui êtes éventuellement des spécialistes de droit européen ou international…


Bon, en comptant large cela représente une petite minorité de 10, 15 % de la population française, une frange qui n’est pas forcément la plus « intelligente », mais celle qui a bénéficié le plus de formations approfondies sur le sujet.


Si vous regardez la télévision, vous avez sans doute vu par hasard ou par envie, “Le monde de Jamy” une émission joyeuse, pour les jeunes et moins jeunes, où officie un animateur binoclard et loufoque qui réalise le tour de force d’expliquer simplement les sciences fondamentales ou appliquées. Expliciter gaiement la différence entre un réacteur, une turbine et un moteur de fusée, et arriver à se faire comprendre de la plupart, ça c’est de la vulgarisation bien faite ! Si on peut oser une émission sympathique sur la “révolution génomique”, on doit pouvoir en faire une sur le Parlement européen.


On peut donc parler de tout, à tous, si on est compétent, informé et imaginatif. C’est cela la vulgarisation.


Si nous cherchions un but à nos associations, le voilà. Nous devons impérativement TOUS nous former à cette activité de vulgarisation qui me semble fondamentale si on veut faire connaître et comprendre l’Europe !


Charles-Antoine Roussy, président de la Maison de l’Europe de Nîmes

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png