Volontariat sous le soleil grec

Nous avons eu la chance d’être choisis pour une mission de volontariat du Corps Européen de Solidarité, financé par l’Union Européenne. C’est une aubaine pour nous deux, sur le plan tant personnel que professionnel, et après un mois passé en Grèce, nous partageons avec vous ce que nous avons pu voir et faire !


Bonjour à tous ! Nous sommes Tarik (23 ans) et Esther (27 ans). Nous venons tous les deux de villages près de Nîmes. On a atterri à Xylokastro le 1er mai, pour participer à une mission de volontariat de 2 mois dont le thème est « Protection de l’environnement ».

La ville de Xylokastro fait partie de la région de Corinthe dans le Péloponnèse. On est à peu près à 1h de train d’Athènes.

C’est une ville en bord de mer, très touristique l’été. Pour faire une comparaison, c’est un peu comme notre Grande-Motte !


Pour arriver en Grèce, avec la crise sanitaire, le trajet s’est déroulé mieux que ce que l’on pensait ! Au départ de Marseille, nous avons dû fournir un test PCR pour prouver notre état de santé. Nous avons fait une petite escale à Frankfurt (très pluvieux !) et nous avons posé nos pieds en Grèce sous un soleil incroyable et avec 29 degrés !

Sans cette crise, le vol Marseille-Athènes se fait en 2h30. Avec l’escale, le trajet nous a pris 5h.


Notre arrivée en Grèce est assez incroyable !

Pour Tarik, c’est du plaisir car il vit une nouvelle expérience. « Avec la COVID, les activités professionnelles et personnelles sont réduites, et on finit par tourner en rond car on ne sait plus quoi faire. Et là, je sais que je viens pour aider. »

Pour Esther, c’est un sentiment de retrouvailles. « J’ai été bénévole pendant un moment et j’ai dû le mettre de côté pour finir mes études et travailler. Avec la dure période de ces derniers mois, j’ai sauté le pas et décidé de retrouver ces sensations-là »


XYLOKASTRO


Nous vivons dans un appartement que nous partageons avec 8 autres personnes françaises. C’est un logement mis à disposition depuis 2007 pour les volontaires en missions « court-terme ». On a tout le confort classique nécessaire pour un séjour de 2 mois.

A contrario, les volontaires en missions « long terme » vivent dans un autre appartement pas très, loin de chez nous. Ils viennent de différents pays (Danemark, République Tchèque, Portugal, Pologne) leurs missions peuvent durer 5 à 8 mois.


Nous sommes à 20mn de marche de la forêt de pins dans laquelle nous travaillons.

La mer est en bordure ce qui fait que nous pouvons nous baigner à tout moment ! C’est une ville touristique en été, il y a beaucoup de restaurants et de bars.

A gauche : décapage de murs avant la peinture finale A droite: vue depuis la forêt de pins sur la plage de galets et la Mer Ionienne.



En parlant de la forêt de pins, le projet « Protection de l’environnement » donne la priorité au nettoyage de cette zone. C’est une forêt en bordure de mer sur 2km de long. Les plages comme l’intérieur de la forêt sont très empruntés par les locaux et les touristes. Elles font partie de la beauté naturelle de la municipalité.

Toutefois, on est aussi sollicités pour d’autres travaux comme peindre des murs, nettoyer des zones à l’extérieur de la ville, …




Pour conclure, depuis notre arrivée nous avons vu et fait des choses qui nous changent petit à petit. Pour Tarik il y a trois choses qui l’ont marqué « Ce qui me marque, c’est la vie au quotidien. La vie en Grèce est moins chère qu’en France. Il y a aussi notre week-end à Patras qui a été super ! Et aussi de découvrir la culture d’un pays de religion orthodoxe. »

Pour Esther : « C’est la découverte d’une nouvelle culture et d’une nouvelle langue, rencontrer des personnes volontaires qui ont le même état d’esprit que moi, être utile auprès d’une communauté. Le pays et les locaux nous donnent beaucoup. Ils sont ouverts envers nous, ils sont vraiment gentils »


Depuis le début, nous avons profité de beaucoup de choses. Nous avons eu l’occasion de voyager les week-ends, avec des rencontres au hasard sur les trajets, et d’apprendre sur nous-mêmes comme sur l’impact que nous avons sur le monde qui nous entoure. Il nous reste encore un mois et nous avons encore beaucoup de choses à faire pour la municipalité !




à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe