LES DOUZE TRAVAUX D'URSULA


La nouvelle Commission européenne dirigée par Ursula von der Leyen* aura de nombreux défis à relever pour les cinq années à venir. Le nombre douze, celui des étoiles du drapeau européen, ayant une valeur symbolique forte, nous avons retenu douze actions qu'il serait souhaitable de mener à bien.

[if !supportLists]1) Assumons fièrement et défendons nos valeurs démocratiques libérales** , méprisées à l'extérieur (voir une récente déclaration de Poutine) par de plus en plus de gouvernements (Russie, Turquie, Moyen-Orient, Inde, Chine, Philippines, certains États africains, Brésil, Venezuela,...) mais également piétinées à l'intérieur même de l’U.E. (Hongrie, Pologne).

[if !supportLists]2) Prenons en charge notre défense et ne comptons plus sur le parapluie américain car, au-delà des foucades de Trump, nos intérêts respectifs divergeront de plus en plus.

[if !supportLists]3) Soyons proactifs dans le règlement des conflits qui, à nos portes, nous menacent (Ukraine, Moyen-Orient, rive sud de la Méditerranée).

[if !supportLists]4) Mettons en place progressivement une économie sobre (en énergie, en matières, en surfaces, ...).

[if !supportLists]5) Et, par voie de conséquence, affranchissons-nous progressivement de sources d'énergie venant de zones troublées ou hostiles (Moyen-Orient, Russie...)

[if !supportLists]6) Investissons massivement dans les innovations pour diminuer notre dépendance vis-à-vis de la Chine et des États-Unis. Nous avons loupé le dernier train des innovations (le numérique), ne loupons pas le prochain !

[if !supportLists]7) Protégeons-nous dans les domaines où c'est nécessaire et possible, par exemple vis-à-vis de produits ne respectant pas certaines normes environnementales, sociales et de sécurité des consommateurs.

[if !supportLists]8) Rendons encore plus démocratiques nos institutions en impliquant plus les parlements nationaux (création d'une seconde chambre ?), en donnant au Parlement européen le droit d'initiative législative et, pourquoi pas, le droit de fixer le taux d'un impôt européen !

[if !supportLists]9) Prenons en compte les attentes légitimes des plus modestes en mettant en place une Europe sociale protectrice avec un minimum de prestations et de droits sociaux communs et transférables.

[if !supportLists]10) Achevons la construction de la zone euro avec un budget commun conséquent permettant une politique compensant les handicaps de certaines zones, mettons en place une union bancaire efficace protégeant les épargnants, constituons un Fonds monétaire européen pour gérer les crises.

[if !supportLists]11) Créons une fiscalité minimale harmonisée qui supprimera la course au moins-disant entre les États et permettra de mieux financer l'Europe sociale. On pourrait aller jusqu'à un impôt ou une taxe alimentant directement le budget européen.

[if !supportLists]12) Tarissons progressivement le flot des migrants illégaux en aidant leurs pays d'origine à se développer dans la paix. C'est une œuvre de très long terme mais, en attendant, n'oublions pas nos valeurs ; elles s'appliquent aussi aux migrants !

On pourrait ajouter bien d'autres souhaits mais tout ne pourra pas se faire dans les cinq ans qui viennent .

Frédéric Bourquin, Président de la Maison de l'Europe de Nîmes.

*La candidate sélectionnée par le Conseil européen a été investie par le Parlement européen le 16 juillet.

** Libéral dans le sens politique du terme et pas forcément dans son sens économique.

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
no-posts-feed.on-the-way
no-posts-feed.stay-tuned
50 ans de la MDE :
que s'est-il passé en 1966 ?
ARCHIVES

Coordonnées

46-48 rue de la République
30900 NÎMES (France)
+33 (0) 4 66 21 77 50
info@maison-europe-nimes.eu

horaires

Du Lundi au Vendredi
de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Icône sociale YouTube
  • Instagram

Principaux partenaires

Région_Occitanie_2017.jpg
logo_gard_CMJN_1000X1000.jpg
logo-ville-de-nimes.jpg
640px-Erasmus+_Logo.svg.png