top of page

Les entrepreneurs de haine



Au Moyen-Orient, les uns veulent éradiquer le peuple israélien, les autres veulent chasser de leur terre des Palestiniens pour avoir un espace vital.


Cela ne vous rappelle rien ?

Entre 1933 et 1945, certains voulaient éradiquer les peuples non aryens et chasser les Slaves de leur terre pour se constituer un espace vital.

Comparaison n'est pas raison car l'ampleur des atrocités et l'enchaînement des événements ne sont pas les mêmes. Par contre, ce qui est semblable c'est le rôle des entrepreneurs de haine qui mettent en œuvre des solutions radicales, pour ne pas dire finales.

Les moyens pour en sortir seront les mêmes : mettre hors d'état de nuire et juger les extrémistes, prôner la réconciliation entre les anciens ennemis, bâtir un cadre institutionnel pour coopérer entre voisins et régler pacifiquement les différends.


Cela ne vous rappelle rien, il y a environ 75 ans ?

La dénazification, le tribunal de Nuremberg jugeant les dignitaires nazis, la « déclaration du Quai d'Orsay » de Robert Schuman proposant la réconciliation , la création des communautés européennes * et d'une cour de justice...

Désormais, au sein de l'Union, la guerre paraît aujourd'hui aussi inenvisageable entre la France et l'Allemagne que semble inenvisageable aujourd'hui la paix entre Israéliens et Palestiniens.

Un jour, peut-être, les fanatiques palestiniens et israéliens seront mis hors d'état de nuire et jugés, une « déclaration de Jérusalem » proposera la réconciliation entre les deux peuples, une communauté israélo-arabe offrira un espace de coopération entre Israël et ses voisins, une cour tranchera les différends concernant les terres, la répartition des ressources en eaux, la jouissance de l'esplanade des Mosquées, le sort de Gaza...


Ne l'oublions pas lorsque nous irons voter pour élections européennes de juin 2024 !

Écartons les entrepreneurs de haine qui veulent exclure, chasser, éradiquer, reconquérir....

Si ne voulons pas revenir vers un passé non pas mythifié tel qu'ils nous le vendent mais sinistre tel que nous l'avons connu. Ne mettons pas à bas 75 ans d'efforts pour la paix !


Frédéric Bourquin, président de la Maison de l'Europe de Nîmes


* Discours du 9 mai 1950

** Ancêtres de l'Union européenne

à l'affiche
Posts récents
Lettres Europe
bottom of page